Actualisé 13.04.2006 à 15:11

Super League: pas de licence pour Xamax, Yverdon, Sion et GC

La Commission des licences de la Swiss Football League a délivré une licence pour disputer le prochain championnat de Super League à dix clubs. Elle a, en revanche, repoussé en première instance les demandes des Grasshoppers, de Neuchâtel Xamax, d'Yverdon et de Sion.

Vaduz est le seul des dix clubs reçus en première instance qui obtient une licence sans charge. Toutefois, on rappellera que l'équipe de la Principauté n'a plus aucune chance de gagner sa promotion sur le terrain. La Commission a délivré une licence avec charges à Thoune, Zurich, Bâle, Young Boys, Schaffhouse, St-Gall, Aarau, Chiasso et Lausanne.

Cinq jours pour recourir

Grasshoppers, Lucerne, Wil, Neuchâtel Xamax, La Chaux-de-Fonds et Yverdon n'ont pas trouvé grâce devant la Commission. Le FC Sion n'obtient, pour sa part, qu'une licence pour la Challenge League. Selon la Commission, «ces refus sont dus principalement au non accomplissement des critères dans les domaines financiers et d'infrastructures». Les clubs concernés ont cinq jours pour déposer un recours.

Désormais, les clubs qui désirent évoluer en Super League doivent impérativement être organisés sous la forme juridique de la société anonyme. La Commission précise que «ces sociétés anonymes ne doivent présenter aucun surendettement au 31 décembre 2005. Un éventuel surendettement doit être couvert par des garanties bancaires, des renonciations de créance, des déclarations de post- position ou d'autres preuves de paiement».

Sécurité insuffisante

Selon Olivier Rodondi, le vice-président de la Commission des licences, les quatre clubs romands qui ont été déboutés en première instance devraient voir leur recours aboutir. Olivier Rodondi assure que les dossiers de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel Xamax offriront toutes les garanties à condition, bien sûr, de suivre les directives de la Commission. Pour Yverdon, un modus vivendi devrait être trouvé pour résoudre le problème provoqué par la dissolution au 31 décembre dernier de l'association qui était titulaire de la licence. Enfin quant au FC Sion, la Commission exige que des garanties soient apportées pour la rénovation de Tourbillon. Aujourd'hui, ce stade, selon la Commission, ne répond pas aux critères de la Super League.

Le premier club à réagir à cette décision fut Yverdon Sport. Dans un communiqué, le président Paul-André Cornu annonce qu'il «déposera une plainte contre la Commission des licences pour abus de pouvoir et tort moral».

Sur les ondes de RTN, Sylvio Bernasconi ne masquait pas, lui aussi, sa colère. Le président xamaxien précise que le club présente des comptes équilibrés pour cette saison et un budget proche des 6 millions de francs, légèrement bénéficaire, pour la saison prochaine. Il rappelle que l'an dernier, Neuchâtel Xamax avait obtenu sa licence malgré un manque de liquidités de 3 millions de francs. «C'est n'importe quoi», lâche-t-il.

Les décisions de la Commission des licences:

Licence sans charges: Vaduz

Licence avec charges: Thoune, Zurich, Bâle, Young Boys, Schaffhouse, St-Gall, Aarau, Chiasso et Lausanne-Sport.

Licence pour la Challenge League: Sion

Refus de la licence; Grasshoppers, Lucerne, Wil, Neuchâtel Xamax, La Chaux-de-Fonds et Yverdon.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!