Supporters de l'Euro 2008 particulièrement bien accueillis
Actualisé

Supporters de l'Euro 2008 particulièrement bien accueillis

Les organisateurs de l'Euro 2008 prennent au sérieux la question de l'accueil des supporters. Les fans auront une «ambassade» où ils pourront se renseigner dans leur langue dans chaque ville hôte.

Une réunion rassemblant les responsables du dossier s'est tenue lundi à Genève, à six mois du coup d'envoi de la compétition.

«Jamais encore une telle réunion ne s'était déroulée si rapidement», a fait savoir devant la presse Michael Kleiner, le coordinateur de l'Euro 2008 pour Genève. Les représentants des associations de supporters ont été conviés à cette première séance de travail pour partager leurs expériences.

Des progrès depuis dix ans

Kevin Miles, de la Football supporters federation, a salué l'initiative. A ses yeux, depuis la Coupe du Monde en France en 1998, d'énormes progrès ont été accomplis dans le domaine de l'accueil des supporters. Il prend notamment l'exemple de la Coupe du Monde en Allemagne en 2006.

La police joue un rôle essentiel dans le dispositif, a souligné M. Miles. «Les gens doivent être accueillis comme des invités et non pas comme des sources potentielles de troubles». Dans ce sens, tout doit être entrepris pour s'occuper des supporters qui ne disposent pas de billets pour assister aux matchs.

Nouvelle philisophie

En France, en 1998, les supporters sans ticket n'étaient pas les bienvenus. En Allemagne, au contraire, ils ont pu participer à la fête. Les villes avaient installé des écrans géants dans des endroits stratégiques afin de permettre à ces personnes de suivre les exploits de leurs favoris.

Une approche dont veulent s'inspirer les organisateurs de l'Euro 2008. Le concept de l'accueil sera le même en Autriche et en Suisse. Il repose sur la création «d'ambassades de supporters» dans chacune des villes où se joueront les matchs. Ces structures permettront d'obtenir des renseignements utiles.

Dans leur langue

Les supporters auront des interlocuteurs qui parlent leur langue. Ils auront aussi droit à un petit dépliant contenant le plan de la cité hôte, des numéros de téléphone importants et des informations sommaires sur la ville, a expliqué David Zimmermann, coordinateur suisse pour l'accueil des supporters.

Un site internet sera aussi ouvert. Il donnera des renseignements pratiques pour se rendre en Suisse ou en Autriche. Enfin, les supporters bénéficieront du soutien «d'ambassades mobiles», qui les accompagneront pendant les matchs. (ats)

Ton opinion