Football: Supporters violents, les condamnations pleuvent

Publié

FootballSupporters violents, les condamnations pleuvent

Un ultra parisien a été condamné à 6 mois de prison et quatre fans de Saint-Étienne ont écopé de sanctions avec sursis pour des violences commises dans des stades.

Le match du 8 septembre d’UEFA Europa Conference League entre Nice et Cologne avait donné lieu à des débordements à l’intérieur du stade Allianz Riviera.

Le match du 8 septembre d’UEFA Europa Conference League entre Nice et Cologne avait donné lieu à des débordements à l’intérieur du stade Allianz Riviera.

AFP

Un supporteur parisien, impliqué dans des violences avant un match de football entre Nice et Cologne en septembre puis grièvement blessé, a été condamné mercredi à Nice à 6 mois de prison ferme qu’il effectuera sous surveillance électronique.

Chauffeur de bus à Paris, cet homme de 34 ans, fan ultra du club parisien Paris Saint-Germain, a été reconnu coupable de trois infractions par le tribunal correctionnel: usage de fusée dans un stade, jet de projectile et violence en réunion.

Brice S., sans casier judiciaire, a été condamné à 1 an de prison, dont 6 mois avec sursis. Mais ce père de deux enfants effectuera les 6 mois ferme sous surveillance électronique, ce qui ne l’empêchera pas de travailler. Sa condamnation ne sera pas non plus inscrite à son casier judiciaire.

Infiltré dans les rangs de Cologne

Infiltré dans les rangs des supporteurs de Cologne (ouest de l’Allemagne) lors de cette rencontre de Ligue Europe Conference, l’homme avait participé à de violents incidents provoqués par des supporteurs allemands qui avaient quitté leur tribune pour aller s’en prendre à des supporteurs niçois.

Tombé d’une hauteur de 5 mètres, il avait été hospitalisé en urgence absolue avant d’être interpellé quelques jours plus tard à l’hôpital et placé en garde à vue.

«J’ai suivi bêtement la foule», s’est défendu le prévenu dont le visage était masqué ce jour-là par une cagoule aux couleurs du PSG et qui était arrivé la veille en compagnie d’autres supporteurs parisiens, historiquement proches du club de Cologne.

Lors de ces incidents en tribunes, 32 personnes avaient été blessées et quatre hospitalisées.

L’OGC Nice, partie civile, a obtenu 1 euro de dommages et intérêts.

Du sursis pour quatre fans de Saint-Étienne

(AFP)

Ton opinion

12 commentaires