Zurich: Supprimer des emplois pour fluidifier le trafic?
Publié

ZurichSupprimer des emplois pour fluidifier le trafic?

Controverse au sein du Conseil municipal zurichois face à une proposition des Verts: ces derniers estiment qu’en limitant les déplacements entre le lieu de domicile et le travail, on atténuerait les problèmes de circulation.

par
mag
Aucune solution satisfaisante n’a encore été trouvée pour diminuer le nombre de pendulaires.

Aucune solution satisfaisante n’a encore été trouvée pour diminuer le nombre de pendulaires.

Urs Jaudas/Tages-Anzeiger

Les politiciens locaux de Zurich sont réunis depuis mercredi avec la lourde tâche de concevoir la ville du futur. Selon le «TagesAnzeiger», il s’agit de réglementer tous les aspects de la densification et de l’expansion de la ville jusqu’en 2040. Une proposition des Verts a lancé les conseillers municipaux dans un grand débat sur l’avenir de Zurich: doit-on y supprimer des emplois? Le parti écologiste estime en effet que réduire le nombre de places de travail en ville pourrait atténuer les problèmes de circulation en fluidifiant le trafic des pendulaires.

Les Verts ont déclenché le débat en proposant de faire en sorte, à l’avenir, à ce qu’il n’y ait qu’un seul emploi pour deux résidents. Or, à l’heure actuelle, le rapport est plutôt d’une place de travail pour un habitant. L’idée derrière cette proposition serait de réduire les déplacements entre le travail et le domicile. Il y aurait moins d’emplois, donc tout simplement moins de gens qui se rendraient au travail et une circulation plus fluide. Si l’idée n’a pas obtenu gain de cause, les Verts ont demandé qu’au moins, dans les nouvelles zones de densification, le nombre d’emplois n’augmente pas.

Une mauvaise approche

Les partis bourgeois au sein du Conseil communal n’ont pas manqué de critiquer la proposition Verte. Pour eux, les exigences du parti écologiste gonflent inutilement la charge de travail autour du projet. La droite estime utopique de penser que le trafic pendulaire pourrait être massivement diminué: la majorité des travailleurs ne peuvent tout simplement pas habiter près de leur lieu de travail. Sans parler des prix des loyers qui s’en verraient affectés.

Si les Vert’libéraux reconnaissent des problèmes de circulation et pensent qu’il faut «cesser de diviser Zurich en quartiers d’habitation et quartiers de travail et, au contraire, réunir les deux», comme le dit Ann-Catherine Nabholz. Avec le PS et le PLR, les Vert’libéraux ont donc fait pression pour que des espaces de travail soient créés dans toutes les zones de la ville qui, selon le plan structurel, seront densifiées au-delà de la limite actuelle. Enfin, la présidente du PS, Corine Mauch, rejette clairement l’idée: «C’est tout simplement la mauvaise approche, nous ne pouvons pas dire aux gens de travailler là où ils vivent.»

Ton opinion

472 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Les go show verts

09.04.2021, 22:33

Mais vraiment ces nahzih du climat et leurs idées

agricultrice célibataire

09.04.2021, 20:50

Et dire qu'a Neuchâtel les Verts vont faire un triomphe. Tristes moutons qui votent pour ces bobos et qui par la suite râleront car les taxes , les obligations ou interdictions vont être le résultats de ce parti

Oncle Joe

09.04.2021, 20:28

L’écologie est un sujet beaucoup trop important pour le laisser aux écologistes.