Covid-19: Sur la planète, les campagnes de vaccination s’accélèrent
Publié

Covid-19Sur la planète, les campagnes de vaccination s’accélèrent

La pandémie s’intensifie presque partout dans le monde. Les pays sont engagés dans une course contre la maladie avec des campagnes de vaccination qui montent en puissance.

Face à l’aggravation de l’épidémie, l’UE a donné vendredi un coup d’accélérateur à ses programmes de vaccination, en doublant ses précommandes de doses de Pfizer-BioNTech (archives).

Face à l’aggravation de l’épidémie, l’UE a donné vendredi un coup d’accélérateur à ses programmes de vaccination, en doublant ses précommandes de doses de Pfizer-BioNTech (archives).

AFP

En Asie, des millions de personnes ont été soumises samedi à de nouveaux confinements, comme en Chine qui redoute l’approche du Nouvel An, célébré en février, ou en Australie où les rues de Brisbane étaient désertes. «C’est surréel, on se croirait dans un film», a affirmé à l’AFP Scott, un habitant de la troisième ville d’Australie. Mais «c’est nécessaire, nous espérons qu’il n’y aura pas de cas dans les prochains jours, ce qui nous permettra de revenir à la normale».

Sur sept jours, 658’100 nouveaux cas ont été enregistrés en moyenne toutes les 24 heures sur la planète, soit 14% de plus que la semaine précédente, selon un bilan de l’AFP. La progression est de 21% pour les Etats-Unis et Canada, de 19% sur le continent africain, de 16% dans la zone d’Amérique latine et des Caraïbes, de 12% au Moyen-Orient et de 8% en Europe.

Un mort toutes les 15 minutes

Vendredi, les Etats-Unis ont enregistré un nouveau record de contaminations avec près de 290.000 cas recensés en 24 heures. Et 63 cas du nouveau variant britannique du coronavirus, encore plus contagieux, ont été détectés dans huit Etats américains, notamment en Floride et en Californie. Dans cet Etat, les hôpitaux sont submergés par les cadavres, et à Los Angeles, une personne meurt du Covid-19 toutes les quinze minutes.

Dans ce contexte, le président élu Joe Biden, qui sera investi le 20 janvier, a dénoncé vendredi la distribution des vaccins contre le Covid-19 par l’administration Trump comme «une mascarade».

Selon CNN, la future administration Biden va distribuer toutes les doses de vaccin contre le Covid-19 à disposition, plutôt que d’effectuer la rétention de la moitié des doses pour respecter les délais de la seconde injection.

Le Royaume-Uni, pays d’Europe le plus endeuillé par l’épidémie avec près de 80’000 morts, a lui aussi annoncé un record vendredi, avec 1.325 décès et 68.053 nouveaux cas en 24 heures.

A Londres, les hôpitaux sont menacés d’être submergés, «avec une propagation du virus hors de contrôle», a reconnu son maire, Sadiq Khan.

«Vacciner 380 millions d’Européens»

Depuis l’apparition, il y a plus d’un an, du nouveau coronavirus en Chine, plus de 1,9 million de personnes ont péri sur 87 millions de cas confirmés. Et parmi les malades guéris, plus des trois quarts de ceux ayant été hospitalisés souffrent encore d’au moins un symptôme six mois après leur contamination, révèle une étude parue samedi dans la revue The Lancet.

Face à l’aggravation de l’épidémie, l’Union européenne a donné vendredi un coup d’accélérateur à ses programmes de vaccination, critiqués pour leur lenteur, en doublant ses précommandes de doses de Pfizer-BioNTech, tout en attendant les premières livraisons de celles de Moderna. L’UE pourrait en outre autoriser fin janvier un troisième vaccin, celui d’AstraZeneca/Oxford.

Avec les deux premiers, «nous nous sommes déjà assurés d’une quantité de doses qui nous permet de vacciner 380 millions d’Européens, c’est plus de 80% de la population, et d’autres vaccins vont suivre dans les semaines et les mois à venir», s’est réjouie la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Cette stratégie collective d’achat des vaccins, attaquée notamment en Allemagne, va se poursuivre, a réaffirmé vendredi soir la présidence française, précisant que «cette coordination européenne doit porter à la fois sur les commandes de vaccins et les sites de production en Europe».

Alors que depuis trois jours consécutifs, le nombre de cas positifs quotidiens comptabilisés dépasse les 20.000, les autorités françaises ont accéléré le temps de la campagne de vaccination qui avait démarré au compte-gouttes, et les plus de 75 ans, soit environ 5 millions de personnes, pourront se faire vacciner dès le 18 janvier.

Appel de l’OMS à la solidarité

La diffusion rapide de nouveaux variants du coronavirus plus contagieux inquiète d’autant plus que les vaccins, conçus en un temps record, ne sont toujours pas déployés à grande échelle. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a à ce propos appelé vendredi à une plus grande solidarité vaccinale dans la lutte contre le Covid-19 et demandé aux pays riches de cesser de conclure des «accords bilatéraux» avec les laboratoires pharmaceutiques.

Signe encourageant, avec des seringues adéquates, il est possible d’extraire six doses par flacon de Pfizer/BioNTech, contre cinq actuellement, augmentant de cette façon la capacité d’utilisation des vaccins déjà commandés, a relevé l’Agence européenne des médicaments (EMA). De plus, ce produit semble efficace contre une «mutation clé» des souches britannique et sud-africaine, a fait savoir le laboratoire BioNTech.

En Chine, où l’épidémie est sous contrôle, les autorités ont agi très énergiquement face à l’apparition de nouveaux foyers pourtant modestes, inquiètes de la propagation de nouveaux variants en provenance de l’étranger.

Les restrictions ont été renforcées samedi dans deux villes au sud de Pékin, déjà placées en quarantaine. Au total, 18 millions d’habitants de la province du Hebei, dans les vastes communes de Shijiazhuang et de Xingtai, sont soumis à un confinement sévère pendant une semaine à la suite de l’apparition d’une poignée de cas ces derniers jours.

Les autorités australiennes ont aussi réagi avec célérité, imposant un confinement de trois jours à deux millions d’habitants de Brisbane, après une seule contamination : un employé d’un hôtel qui a contracté le variant du Covid-19 découvert au Royaume-Uni. Dans les rues de la ville, seules quelques rares personnes masquées étaient visibles, les deux millions d’habitants du Grand Brisbane étant seulement autorisés à sortir de chez eux pour des achats de première nécessité.

Et au Japon, un nouvel état d’urgence est entré en vigueur vendredi pour un mois dans le grand Tokyo, sur fond d’envolée du nombre des contaminations.

Image d’espoir dans ce tableau bien sombre, un bébé espagnol d’à peine trois mois, Petru, est sorti guéri de l’hôpital après avoir combattu le Covid-19 en soins intensifs pendant la quasi totalité de sa courte vie.

(AFP)

Ton opinion