Sur le net, un enfant vaut 6000 francs
Actualisé

Sur le net, un enfant vaut 6000 francs

Une organisation criminelle vendait de petits Péruviens sur Internet, notamment à des clients français.

Un trafic international qui proposait sur Internet des enfants à des couples européens, en particulier français, a été récemment démantelé au Pérou. Une vingtaine d'enfants au moins ont été vendus au travers cette organisation criminelle agissant depuis quatre ans. Des contacts ont été notamment pris avec Interpol afin d'essayer de retrouver leurs traces, notamment en France.

Les enfants étaient vendus pour un prix oscillant entre 5000 et 10 000 dollars, selon les premiers éléments de l'enquête. Les trafiquants tiraient profit d'un contexte de crise économique ou psychologique pour soustraire leur enfant à des adolescentes péruviennes dont la grossesse n'était pas désirée.

Des membres de l'autorité judiciaire et de plusieurs municipalités de Lima sont soupçonnés de complicité pour avoir remis de faux documents permettant aux enfants de pouvoir quitter le pays. Six mineurs âgés de 4 mois à 8 ans, qui étaient sur le point d'être vendus à des étrangers, ont été découverts cette semaine par la police à l'intérieur d'un local clandestin dans la capitale péruvienne.

Lors d'une perquisition au domicile d'un suspect, une cassette vidéo a été retrouvée, sur laquelle une personne explique que des clients français «veulent voir la marchandise», rapporte la presse locale.

Ton opinion