Japon: Sur Twitter, menacer de mort un insecte, c'est mal
Actualisé

JaponSur Twitter, menacer de mort un insecte, c'est mal

Excédé par un moustique, un internaute l'a écrasé avant de pousser un coup de gueule contre l'animal sur le réseau social. Son compte a tout bonnement été supprimé.

par
joc

Twitter ne rigole pas avec les agressions en ligne. Un utilisateur japonais en a fait l'expérience il y a quelques jours. Excédé par un moustique qui lui tournait autour, le jeune homme a fini par lui faire sa fête. Il a ensuite publié la photo de sa victime sur le réseau social: «Salopard! Pourquoi tu viens me piquer partout alors que j'essaie juste de me détendre en regardant la télé? Meurs! (En fait, tu es déjà mort)», a écrit cet internaute qui avait visiblement bien besoin de se défouler.

Ce post en apparence banal n'a pas faire rire Twitter Japon, loin de là, raconte Mashable. Peu après sa publication, l'internaute a reçu un message lui annonçant que son compte avait été supprimé de manière permanente et qu'il ne pourrait jamais le réactiver. «Votre compte a été gelé parce qu'il a été utilisé pour envoyer des messages contenant des menaces. Les tweets contenant des menaces ne sont pas autorisés», a écrit le réseau social.

L'utilisateur, estomaqué, n'a pas tardé à créer un nouveau compte pour raconter cette histoire et pousser un coup de gueule. «J'ai été banni après avoir dit que j'avais tué des moustiques... c'est une violation?», a-t-il écrit à Twitter Japon. L'internaute a très probablement été victime d'un algorithme chargé de détecter des mots clés tels que «salopard», «meurs» ou «mort». Un administrateur humain qui aurait lu le tweet en entier et compris le contexte de cette publication n'aurait certainement pas signalé le post du jeune homme.

Ton opinion