streaming: Sur vos écrans en ce moment
Publié

streamingSur vos écrans en ce moment

Le confinement vu avec humour, un jour où l’on dit «oui» à tout et une appli pour trouver l’âme sœur: voilà ce qu’il se passe sur vos écrans en ce moment.

par
Marine Guillain

«6 x Confiné.e.s»: le Covid vu avec humour

On entend parler du Co­vid à peu près non-stop, donc une série sur le confinement ne fait pas forcément vibrer. Pourtant, «6 x Confiné.e.s», minisérie de six épisodes de 20’, vaut le coup d’œil. Six réalisateurs et réalisatrices se sont emparés du sujet pour le traiter à leur façon, toujours avec humour. Si on aime bien la famille atypique de «L’art de vivre», notre coup de cœur va à «Gina», réa­lisé par l’humoriste genevoise Marina Rollman: une riche diva sexagénaire demande au jeune infirmier de son mari de rester pour le week-end… et fait de lui son gigolo. De là naissent une triangulation savoureuse et des retournements de situation fort bien amenés. «C’est ce petit théâtre de la folie, des excès, des dérapages, de la langueur que cette période étrange nous a offert et que j’espère saisir ici», a confié Marina Rollman, qui lance un regard – sans jugement – sur le désir, le jeu et la manipulation. Sur Canal+. ***

«Yes Day»: obligés de dire «oui» à tout

Imaginez: un jour entier où l’on ne peut rien vous refuser. C’est le principe de «Yes Day», comédie familiale dans laquelle un couple de parents accepte de dire «oui» à toutes les demandes de ses trois enfants pendant un jour. Malgré son grain de folie, son côté divertissant et la présence de Jennifer Garner, «Yes Day» reste très calibré. Sur Netflix. **

«The One»: trouver sa seule âme sœur

Dans un futur proche, une appli de rencontres controversée réunit des partenaires «idéaux» grâce à leur ADN. Alors que l’app atteint 1 million de «matches», sa fondatrice, Rebecca (Hannah Ware, glaçante) est impliquée dans une affaire de meurtre. Avec le même point de départ que la série française «Osmosis», la britannique «The One» mêle habilement suspense, secrets, mensonges et romance. Et elle squatte la première place des programmes les plus vus sur Netflix depuis le début de la semaine. ***

«Jamais froid aux yeux»: patinage artistique versus hockey

Dans «Jamais froid aux yeux», Kayla, jeune patineuse, voit ses rêves de carrière partir en fumée aux dépens de ceux de son frère, Mac, hockeyeur promis à un avenir brillant. Cette série britannique sortie lundi 15 mars 2021 sur Netflix met en avant la différence de traitement entre filles et garçons dans le sport. ***

«Vasectomia»

Alexandre et Samuel sont des amis d’enfance ayant subi les abus d’un professeur de sport. Enfants, ils gèrent tant bien que mal leur trauma, avant que la vie ne les sépare. Les deux hommes se retrouvent à 40 ans. Si Samuel, qui se débat avec le chômage et une vie de couple chaotique, a essayé de guérir ses blessures d’enfance par la psychothérapie, Alexandre, réfugié dans la religion, a développé un esprit de revanche. Réalisé par le Nyonnais Marc Décosterd, «Vasectomia» sera diffusé ce samedi 20 mars à 22h30 sur Nyon Région Télévision, Swisscom TV, Net+ et UPC cablecom. Un plateau spécial aura lieu avec l’équipe du film avant et après le film.

«Falcon et le soldat de l’Hiver»

Après «WandaVision», Disney+ sort une nouvelle série Marvel très attendue. Mettant en scène Anthony Mackie dans le rôle de Sam Wilson, alias Falcon, et Sebastian Stan dans la peau de Bucky Barnes, alias le soldat d’hiver, le premier épisode de «Falcon et le soldat de l’Hiver» débarque ce vendredi 19 mars 2021 sur la plateforme.

Et encore

«Bridgerton» de retour Le tournage de la saison 2 de la série à succès a ­commencé en Angleterre. Les premiers clichés viennent d’apparaître sur les réseaux sociaux. «Les gars sont de retour», a écrit sur Instagram Luke Newton, qui joue Colin Bridgerton. Les frères aînés de Daphné seront au centre de ce prochain chapitre. Sortie prévue à la fin de l’année.

Spike Lee à Cannes Il aurait dû présider le jury de l’édition 2020 (annulée); Spike Lee sera de la partie en 2021. Fidèle à ses engagements, le réalisateur américain avait promis d’accompagner le Festival de Cannes pour son retour sur la Croisette. «Son enthousiasme et sa passion pour le cinéma nous transmettent une énergie décuplée pour préparer le grand événement que tout le monde attend. Nous sommes très impatients!» a confié Thierry Frémaux, Délégué général. Cette 74e édition doit se dérouler du 6 au 17 juillet 2021

Sur le même sujet:

Ton opinion

2 commentaires