Londres: Surcoûts et quatre ans de retard pour la nouvelle ligne de métro
Publié

LondresSurcoûts et quatre ans de retard pour la nouvelle ligne de métro

Une nouvelle ligne de métro reliant les périphéries est et ouest de Londres, l’Elizabeth Line, va entrer en fonction le 24 mai, ont annoncé mercredi les autorités locales.

Le métro londonien va se doter d’une nouvelle ligne.

Le métro londonien va se doter d’une nouvelle ligne.

AFP

Un peu plus d’une semaine avant les célébrations des 70 ans de règne de la reine Elizabeth II, en l’honneur de qui elle a été baptisée, une nouvelle ligne de métro sera inaugurée à Londres. Elle va entrer en fonction le 24 mai. Traversant le centre-ville et permettant de relier notamment le quartier financier de Canary Wharf à l’est à l’aéroport de Heathrow à l’ouest, elle va «réduire les temps de trajet, apporter des capacités supplémentaires», a souligné la régie des transports londoniens (TfL) dans un communiqué.

Cette dernière a promis des «stations spacieuses» et des trains que l’on peut traverser de bout en bout, en contraste avec la plupart des lignes du «Tube» londonien aux couloirs et rames particulièrement exigus. Le maire de Londres Sadiq Khan a salué dans un communiqué «l’ajout à notre réseau de transport le plus important depuis des décennies», estimant qu’il «va révolutionner les trajets à travers la capitale et le sud-est».

Retards et surcoûts gigantesques

Cette inauguration est un soulagement pour les autorités de Londres: le projet lancé il y a 15 ans et censé être achevé en décembre 2018 a pris quatre ans de retard et son budget a explosé pour atteindre environ 19 milliards de livres (22,5 milliards d’euros au cours actuel), près d’un tiers de plus que prévu au départ. Pour autant, une station du centre-ville (Bond Street) ne sera pas ouverte tout de suite et la ligne sera lancée en trois tronçons distincts nécessitant des changements avant d’être reliés. Dans un premier temps, les trains ne circuleront pas le dimanche afin de permettre certains travaux.

L’Elizabeth Line est lancée dans une période difficile pour les transports londoniens, avec des finances plombées par la pandémie de Covid-19 nécessitant injections de fonds publics et fortes hausses de tarifs.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires