Publié

Jeux vidéoSurprise, Stadia est enfin disponible en Suisse

Google a lancé sa plateforme de jeux vidéo en streaming Stadia lundi en début de soirée. Nos impressions.

par
adi

Disponible depuis belle lurette dans des régions privilégiées comme celles de nos voisins français ou allemands, il aura fallu patienter plus d'une année pour que le «Netlfix du jeu vidéo» concocté par le géant américain soit accessible en Suisse. Et c'est chose faite depuis lundi. Cette solution permet de faire tourner des jeux à distance sur des serveurs Google et de les diffuser sur n'importe quel écran, du smartphone à la tablette en passant par l'ordinateur ou la télévision du salon. Pour utiliser cette dernière, on doit acquérir un Google Chromecast Ultra que l'on connecte en un tour de main pour une centaine de francs. Cette offre inclut une manette Stadia.

Ensuite, il suffit de choisir sa formule entre un abonnement gratuit avec une résolution limitée à 1080P en 60 images par seconde ou payer 11 francs par mois pour profiter de la 4K. Enfin, dernières conditions, il faut disposer d'une connexion internet d'une vitesse de 10 mégabits par seconde pour le service de base et de 35 mégabits pour la 4K. Oui, mais est-ce que ça marche? Eh bien oui, le système est très performant, surtout avec une connexion câblée. Plus besoin d'investir des fortunes en consoles ou dans un pc de gamer pour s'adonner à son passe-temps favori. Et le fait de pouvoir commencer une partie sur la télévision et de la continuer sur son smartphone est vraiment appréciable. Après, est-ce que cette manière de jouer va s'imposer face à la concurrence? Seul l'avenir le dira mais, en tout cas, Stadia est une excellente solution de remplacement au PC et aux éternelles consoles de salon de Sony, Microsoft et de Nintendo.

Surtout que tout le monde n'a pas pu se procurer les nouvelles PS5 et Xbox Series X/S et que «Cyberpunk 2077», l'un des jeux les plus attendus de l'année, arrive le 10 décembre également sur Stadia. En outre, la formule de Google comporte quelques exclusivités sympathiques comme «Orcs Must Die 3», «One Hand Claping», «Outcaster» ou encore «Bomberman R Online». A noter que des jeux d’ampleur comme les 3 «Hitman», mais également «Sekiro» de From Software, «PUBG» et «Dead by Daylight» figurent dans le catalogue aux côtés des autres grosses sorties de l'année.

Quelques trucs utiles à savoir

Pour utiliser Stadia, il est recommandé d'utiliser une connexion Internet d'une vitesse de 10 mégabits par seconde (Mbit/s) ou plus.

Pour jouer en 4K, il faut disposer d'un abonnement Stadia Pro actif et d'un débit réseau de 35 Mbit/s ou plus.

La Premiere Edition de Stadia coûte 120 francs et comprend un appareil Google Chromecast Ultra permettant de diffuser des jeux en streaming sur le téléviseur et une manette Stadia. L'abonnement offre également le droit de jouer à des jeux gratuits chaque mois.

A noter que les temps de réponse sont très bas, pas au niveau d'une configuration PC ou console câblée, mais c'est tout-à-fait acceptable à moins d'être un joueur pro.

Jouer sur wi-fi n'est pas encore toujours optimal. Et jouer sur smartphone avec la manette virtuelle n'est pas conseillé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!