Turquie: Suspectée de préparer un attentat-suicide à Ankara
Actualisé

TurquieSuspectée de préparer un attentat-suicide à Ankara

Une jeune femme a été emprisonnée mercredi. Elle figurait sur une liste de kamikazes potentiels tombée aux mains des autorités.

photo: Kein Anbieter

La justice turque a inculpé et placé en détention, mercredi, une jeune femme présentée comme membre de la rébellion du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et soupçonnée de préparer un attentat-suicide, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Cette suspecte, âgée de 21 ans et identifiée par ses seules initiales R.I., a été interpellée dans la capitale turque Ankara. Elle était recherchée depuis que son nom était apparu sur une liste de kamikazes potentiels retrouvée sur un suspect à Mardin, dans le sud-est du pays, selon Dogan.

La jeune femme a gardé le silence devant les policiers, a ajouté l'agence.

Niveau d'alerte élevé

La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte renforcée en raison d'une série d'attaques attribuées au groupe djihadiste, Etat islamique (EI) ou liées au conflit kurde. En février et en mars, deux attentats à la voiture piégée ont fait respectivement 29 et 35 morts, ainsi que des dizaines de blessés, dans le centre de la capitale turque.

Ces attaques ont été revendiquées par les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), un groupe radical et dissident du PKK, qui mène depuis 1984 contre l'Etat turc une rébellion qui a déjà causé plus de 40'000 morts.

Les TAK ont affirmé avoir agi en représailles aux opérations lancées par les forces de sécurité turques contre le PKK dans plusieurs villes du sud-est à majorité kurde du pays, qui ont causé des dizaines de victimes civiles.

La Turquie a également été frappée par plusieurs attentats meurtriers que son gouvernement islamo-conservateur a attribué à l'EI. Le dernier en date, le 19 mars, a tué quatre touristes étrangers lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser sur une artère très touristique d'Istanbul. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion