Homos soignés à l'homéopathie: Suspension du thérapeute avec effet immédiat
Actualisé

Homos soignés à l'homéopathieSuspension du thérapeute avec effet immédiat

La Fondation ASCA a décidé de suspendre l'agrégation de l'homéopathe qui considère l'homosexualité comme un symptôme pouvant être corrigé.

par
xfz
Petit à petit, tout le monde lâche le docteur P-Y. H.

Petit à petit, tout le monde lâche le docteur P-Y. H.

Les réactions ne cessent de s'enchaîner. Si on apprenait mercredi que le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia avait ouvert une enquête contre le docteur P-Y. H., c'est maintenant la Fondation suisse pour les médecines complémentaires (ASCA) qui a décidé de suspendre avec effet immédiat son agrégation professionnelle. Ainsi, les patients de son cabinet lausannois ne seront, en principe, plus remboursés par leur assurance maladie.

Selon le quotidien «La Liberté», qui dévoile cette information, cette décision prise dans l'urgence mardi après-midi se fonde sur: «de forts soupçons de non-respect des conditions générales d'agrégation des thérapeutes, des autres règlements ASCA, du code éthique et de la charte ASCA.» De plus, la fondation a ouvert une procédure à son encontre pouvant aller jusqu'à l'exclusion.

Pour mémoire, P-Y. H. a fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours par le biais de son site internet où il explique que l'homosexualité est un symptôme que l'on peut corriger avec un traitement homéopathique. Ces propos sont d'autant plus choquants que le thérapeute est aussi médecin, et qu'il possède une autorisation de pratiquer en tant que généraliste, valable dans le canton de Genève.

Ton opinion