Actualisé 09.02.2017 à 20:22

Mondiaux de St-MoritzSuter 2e à l'entraînement, Gut se teste

La Slovène Ilka Stuhec a encore devancé la Schwytzoise lors du deuxième entraînement de la descente.

1 / 37
Slalom Dames
Slalom Dames

epa05801205 Wendy Holdener, of Switzerland, clears a pole, during the first run of the women Slalom at the 2017 FIS Alpine Skiing World Championships in St. Moritz, Switzerland, 18 February 2017. EPA/GIAN EHRENZELLER

Keystone
Marcel Hirscher a mis tout le monde d'accord vendredi à St-Moritz. L'Autrichien est devenu champion du monde du géant. Murisier meilleur Suisse au 8e rang. (Vendredi 17 février 2017)

Marcel Hirscher a mis tout le monde d'accord vendredi à St-Moritz. L'Autrichien est devenu champion du monde du géant. Murisier meilleur Suisse au 8e rang. (Vendredi 17 février 2017)

Keystone
Tessa Worley a eu les épaules solides jeudi à St-Moritz. Du haut de son 1m57, la «puce» du Grand-Bornand est devenue championne du monde du géant, lors d'une course dont elle était la grande favorite. (Jeudi 16 février 2017)

Tessa Worley a eu les épaules solides jeudi à St-Moritz. Du haut de son 1m57, la «puce» du Grand-Bornand est devenue championne du monde du géant, lors d'une course dont elle était la grande favorite. (Jeudi 16 février 2017)

Keystone

Cette fois, il n'y a plus de doute: Ilka Stuhec sera la grande favorite pour la descente de dimanche aux Mondiaux de St-Moritz. La Slovène a survolé jeudi le deuxième entraînement.

Déjà devant la veille, Ilka Stuhec a encore devancé Fabienne Suter. La no 1 mondiale de la descente - trois victoires en Coupe du monde cet hiver - a distancé de 53 centièmes la Schwytzoise, tout en se relevant quelques mètres avant la ligne d'arrivée.

«Je me sens très forte sur cette piste», a reconnu la fille aux skis suisses (Stöckli), auteur d'une percée fulgurante parmi l'élite cet hiver avec déjà cinq victoires en Coupe du monde, dont trois en descente. «Ce ne sont toutefois que des entraînements. Je n'étais donc pas à la limite, je garde ça pour la descente et le combiné de vendredi», a-t-elle promis.

A nouveau 2e à l'entraînement, Fabienne Suter peut se montrer satisfaite de ses deux premières sorties à St-Moritz. Elle a confirmé ses bonnes dispositions avec la piste grisonne, se plaçant ainsi parmi les sérieuses outsiders pour la course de dimanche.

«C'est une piste qui me plaît, sur laquelle il faut emmagasiner beaucoup de la vitesse dès le départ. Il faut ensuite rester un maximum sur les carres afin de conserver cette vitesse jusqu'au bout», a-t-elle analysé.

Lara Gut se teste

De son côté, Lara Gut est restée plus discrète (8e à 1''23). La Tessinoise a semblé tester certaines lignes au cours de son entraînement, ce qui explique pourquoi elle n'a pas réussi la manche optimale. Sa marge de progression reste toutefois très importante.

«J'ai réalisé de bonnes sections, d'autres moins. Mais les entraînements servent justement à corriger ce genre de chose», a-t-elle dit.

Lara Gut et Fabienne Suter étant déjà qualifiées pour la descente de dimanche, Jasmine Flury devrait aussi être de la partie. Quatrième mercredi, la Grisonne s'est classée 5e jeudi de l'entraînement, ce qui devrait achever de convaincre ses entraîneurs.

Combiné vendredi

Le dernier ticket se jouera entre Michelle Gisin et Corinne Suter. Jeudi, c'est la petite soeur de Dominique qui a pris l'ascendant avec une étonnante 10e place, tandis que sa coéquipière (et rivale pour l'occasion) s'est ratée en échouant hors du top 15.

Avant la descente de dimanche, les skieuses en découdront déjà vendredi en combiné alpin. Avec, là aussi, Ilka Stuhec parmi les grandes favorites. Un statut qu'elle partagera toutefois avec trois Suissesses: Lara Gut, Wendy Holdener et Michelle Gisin. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!