Egypte: Suzanne Moubarak remise en liberté
Actualisé

EgypteSuzanne Moubarak remise en liberté

L'épouse de l'ex-président égyptien, Suzanne, en détention préventive, a été remise en liberté sous caution «sous peu» après avoir annoncé qu'elle remettait ses avoirs à l'Etat.

L'épouse Moubarak a retrouvé la liberté mardi.

L'épouse Moubarak a retrouvé la liberté mardi.

Mme Moubarak a été placée la semaine dernière en détention préventive à l'hôpital de Charm el-Cheikh, où elle est suivie à la suite d'un malaise cardiaque, dans le cadre d'une enquête sur sa fortune.

L'ancien président, lui aussi en détention préventive, se trouve également dans cet établissement hospitalier de la station balnéaire de la mer Rouge, où il a été admis également pour des problèmes cardiaques.

Lundi soir, l'agence officielle Mena avait annoncé que Mme Moubarak avait décidé de remettre sa fortune à l'Etat. L'ex-Première dame aurait ainsi autorisé l'Autorité des gains illicites du ministère de la Justice à retirer l'argent de deux comptes bancaires, et à vendre une villa qu'elle possède au Caire.

Le quotidien égyptien indépendant «Al-Chorouk» de mardi a pour sa part indiqué que le président déchu préparait une lettre dans laquelle il présenterait des excuses au peuple égyptien et abandonnerait ses biens dans l'espoir d'une amnistie.

Cette demande, qui pourrait être diffusée sur des chaînes égyptiennes et arabes, s'appliquerait à lui-même, son épouse et leurs deux fils, Alaa et Gamal, également en détention préventive, selon le quotidien.

M. Moubarak, 83 ans, a été contraint à la démission après trente ans de pouvoir le 11 février dernier à la suite d'une révolte populaire. Il a remis ses pouvoirs à l'armée, qui assure depuis la direction du pays.

L'ancien chef d'Etat fait l'objet d'une double enquête, sur sa fortune et dans le cadre de la répression des manifestations en début d'année contre son régime. (afp)

Ton opinion