Ski alpin: Svindal remporte la descente de Beaver Creek
Actualisé

Ski alpinSvindal remporte la descente de Beaver Creek

Le Norvégien s'est montré le plus rapide sur la piste américaine. Il a devancé l'Autrichien Reichelt et l'Italien Fill. Küng et Feuz se sont classés à de bonnes 5e et 6e places.

Le retour au premier plan des descendeurs suisses se précise. Il faudra certes repasser pour le podium. Reste qu'en se classant à trois dans le top 15, les Suisses ont confirmé les progrès aperçus la semaine passée à Lake Louise (Can). Surtout, ils ont prouvé que la bérézina générale de l'hiver dernier n'était déjà presque plus qu'un mauvais souvenir.

Preuve que les skieurs helvétiques sont en train de retrouver un certain standing, cela faisait 21 mois (mars 2012 à Schladming) et dix descentes qu'ils n'avaient pas réussi un tel tir groupé dans l'épreuve reine.

Dans le Colorado, les Suisses auraient même pu prétendre à mieux. Et notamment Patrick Küng. Le Glaronais était dans les temps du podium jusqu'au dernier temps intermédiaire avant de fléchir en fin de course. Regrets également pour Didier Défago, auteur d'excellents passages mais aussi de quelques imperfections qui lui ont coûté un meilleur classement.

Cela n'a pas non plus été parfait pour Beat Feuz. La 6e place du Bernois reste toutefois au-delà de toutes les attentes. Absent l'hiver dernier en raison d'une grave infection au genou gauche, le skieur de l'Emmental considère déjà comme un «demi-miracle» d'avoir pu reprendre le ski de compétition. Que dire alors de ce retour express parmi l'élite, alors même qu'il connaît toujours de vives douleurs à son genou.

Après seulement quatre courses cette saison, Beat Feuz a même déjà rempli les critères de sélection pour les Jeux olympiques de Sotchi (2 x top 15 ou 1x top 7). Tout comme d'ailleurs Patrick Küng et Didier Défago.

Meilleur Suisse la semaine dernière en descente à Lake Louise, Carlo Janka n'a, lui, pas pu enchaîner. Peu favorisé avec son numéro de dossard (le no 37), le Grison a échoué hors du top 20.

Et de 4 à Svindal à Beaver Creek

En tête du classement, Aksel Lund Svindal a tenu son rang de favori en s'imposant sur un tracé hybride, mêlant la piste féminine sur le haut (la «Raptor») et l'habituelle piste masculine sur le bas (la «Birds of Prey»). Comme dimanche dernier quand il avait gagné en super-G à Lake Louise, le Norvégien a fait parler sa puissance physique pour forcer la décision dans les derniers hectomètres, soufflant la victoire à l'Autrichien Hannes Reichelt pour 17 centièmes.

Parmi ses désormais 23 succès en Coupe du monde, Svindal en a raflé quatre à Beaver Creek. Une piste sur laquelle il a aussi connu le pire moment de sa carrière en 2007, quand il avait très violemment chuté à la réception d'un saut, subissant plusieurs fractures et coupures.

Auteur d'un excellent début de saison avec deux victoires et deux 4es places, Svindal occupe solidement la tête du classement général, avec 140 points d'avance sur l'Autrichien Marcel Hirscher, son «alter ego» dans les disciplines techniques. Une avance que le Norvégien pourra encore creuser samedi à Beaver Creek en super-G, dont il sera à nouveau le grand favori. (si)

Ton opinion