Paradis fiscal: Swatch ferme sa filiale à Madère
Actualisé

Paradis fiscalSwatch ferme sa filiale à Madère

Le groupe horloger biennois Swatch se retire du paradis fiscal portugais de Madère, où elle possède une filiale.

L'île de Madère, sur laquelle les sociétés étrangères sont exemptées d'impôts, durcira son régime fiscal à la fin de l'année. Les activités de la filiale Swatch Group (Europe) - Sociedade Unipessoal seront reprises en Suisse, a déclaré jeudi à l'ATS la porte-parole de Swatch Group, Béatrice Howald, confirmant une information parue dans le journal économique alémanique «Handelszeitung».

Selon la porte-parole, le changement de régime fiscal est une des raisons de ce retrait, mais pas la seule. «La filiale sert de plate-forme pour centraliser les activités du groupe sur le marché européen. Elle a été créée à une époque où l'euro n'existait pas. Aujourd'hui, il est plus simple d'effectuer ces tâches en Suisse», a-t-elle précisé.

Une douzaine d'employés sont concernés par ce changement. La moitié d'entre eux occuperont un emploi chez Swatch Group en Suisse une fois le processus finalisé. (ats)

Ton opinion