Swatch Group se lance dans l'énergie propre
Actualisé

Swatch Group se lance dans l'énergie propre

Swatch Group et Groupe E, ainsi que d'autres partenaires, vont créer une société de développement et de production de systèmes d'énergies propres et renouvelables.

Outre l'électricité, le projet pourrait trouver des applications dans le secteur automobile.

La nouvelle entité s'intéressera à la technique de l'hydrogène et des piles à combustible, ont indiqué mercredi Swatch Group et Groupe E. L'objectif consiste à alimenter la population en électricité aussi bien pour les besoins résidentiels que pour la mobilité.

L'information avait transparu dans les grandes lignes la semaine dernière dans les colonnes de «L'Hebdo». Les partenaires sont encore une grande banque internationale, dont le nom est tu, les écoles polytechniques fédérales (Lausanne et Zurich) et Hayek Engineering, ainsi que d'autres acteurs.

Le président de Swatch Group Nicolas Hayek opérera lui-même à la tête du comité de direction. Il sera accompagné dans cette tâche par le patron du Groupe E, Philippe Virdis. L'équipe de développement sera composée de collaborateurs des deux sociétés, ont-elles indiqué mercredi, en soulignant leurs compétences respectives (projet automobile pour Swatch Group et technologie de l'électrolyse pour Groupe E).

Producteur et distributeur de courant électrique, Groupe E est issu de la fusion en 2005 des Entreprises électriques fribourgeoises (EEF) et d'Electricité neuchâteloise SA (ENSA). (ats)

Ton opinion