Suisse: Swiss a mieux rempli ses avions au 1er semestre
Actualisé

SuisseSwiss a mieux rempli ses avions au 1er semestre

Ses avions ont transporté 7,8 millions de passagers, en hausse de 0,9% sur un an.

Swiss a amélioré son taux de remplissage lors du 1er semestre. Le coefficient d'occupation des sièges de la compagnie aérienne a atteint 82,6%, soit 1,3 point de plus que lors des six premiers mois de 2012.

Le nombre de mouvements aériens a en revanche baissé de 3,1% à 72'899 vols, a indiqué mardi Swiss. Les avions de la filiale du groupe allemand Lufthansa ont effectué 64'315 vols sur le réseau européen (-3,8%) et 8584 vols sur le réseau intercontinental ( 1,7%).

Le remplissage satisfaisant des avions ne permet pas de conclure à une évolution positive des recettes, les revenus moyens étant toujours sous pression, rappelle la compagnie dans son communiqué.

Le fret diminue

De son côté, le fret, géré par Swiss WorldCargo, a vu son coefficient de remplissage exprimé en volume diminuer de 0,7 point à 78,6%.

Swiss a également amélioré ses statistiques de trafic durant le seul mois de juin. La compagnie a transporté 1,4 million de passagers, soit une progression de 2,8%. Le coefficient d'occupation des sièges a augmenté de 0,8 point à 87,7%.

Offre réduite

La compagnie Lufthansa a pour sa part accueilli près de 36 millions de passagers au 1er semestre, soit un recul de 0,2% par rapport à la période janvier-juin 2012. Le taux de remplissage des appareils a lui progressé de 0,9 point à 77,4%.

L'ensemble du groupe Lufthansa, qui outre la compagnie éponyme comprend Swiss et Austrian Airlines, a vu son nombre de passagers fléchir de 0,4% à 49,5 millions. Cherchant à resserrer son offre pour améliorer sa rentabilité, Lufthansa a réduit le nombre de vols de 5,1% à 502'207 mouvements.

Pour le seul mois de juin, le trafic passager a augmenté de 2% à près de 9,8 millions. Le taux de remplissage des appareils s'est établi à 82,6%, en hausse de 0,8 point.

Le premier groupe aérien européen mène actuellement une cure d'austérité, à la fois pour redresser sa rentabilité et pour financer de gros investissements dans le renouvellement de sa flotte sans gonfler démesurément son endettement. (ats)

Ton opinion