Swiss a retrouvé les chiffres noirs

Publié

Aviation Swiss a retrouvé les chiffres noirs

La compagnie aérienne a dégagé un léger bénéfice d'exploitation de 6,7 millions de francs au troisième trimestre.

Pour l’entier de l’année 2021, la compagnie aérienne s’attend à une «perte importante». 

Pour l’entier de l’année 2021, la compagnie aérienne s’attend à une «perte importante».

URS JAUDAS

La pandémie de Covid-19 a continué à peser sur les résultats de Swiss au cours des neuf premiers mois de 2021. «Après un hiver extrêmement difficile, la demande a timidement repris dès le printemps avant de se renforcer pendant les mois d’été», a indiqué mercredi la compagnie aérienne dans un communiqué. Elle a pu augmenter ses capacités à hauteur de 55% du niveau d’avant la crise au troisième trimestre avec un taux d’occupation des sièges moyen de 66,4%. La très forte demande de fret a par ailleurs partiellement compensé la faiblesse persistante de l’activité passagers. La compagnie a dégagé un léger bénéfice d’exploitation de 6,7 millions de francs au troisième trimestre, contre un trou de 148,3 millions il y a un an.

«Perte importante» en 2021

«Nous sommes très heureux d’avoir pu clôturer le 3e trimestre sur un léger bénéfice. Pendant les mois d’été, nous sommes parvenus à commercialiser la capacité augmentée tout en réduisant encore nos coûts. Néanmoins, le bénéfice reste nettement inférieur au niveau d’avant la crise», a indiqué la compagnie. Au 4e trimestre, Swiss prévient qu'«il ne sera pas possible de retrouver ces chiffres positifs en raison de facteurs saisonniers» et la société s’attend donc à une «perte importante pour l’ensemble de l’année 2021».

Flotte réduite

Le programme de restructuration stratégique, visant à réaliser des économies durables d’environ 500 millions de francs, «avance comme prévu», a encore précisé le transporteur. Afin de réduire sa flotte long-courrier, il a temporairement placé cinq Airbus A330 en mode de stationnement à long terme. La réduction de la flotte court-courrier sera réalisée par le retrait anticipé d’anciens appareils de la famille Airbus A320 et la mise en service retardée de nouveaux appareils de la famille Airbus A320neo.

Objectifs ambitieux

«Nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux pour réduire l’impact environnemental de nos activités. Nous ne pouvons y parvenir qu’en disposant d’une position financière solide», a précisé Dieter Vranckx, CEO de Swiss. Côté prévision, la compagnie espère pouvoir augmenter son offre au cours de l’année à venir «pour atteindre au moins 70% du niveau d’avant la crise». Pendant la saison d’hiver, la compagnie desservira environ 90 destinations au départ de Zurich et de Genève. Ce panel de destinations est identique par son étendue à celui d’avant la crise, mais avec des fréquences de desserte plus faibles.

(comm/reg)

Ton opinion

7 commentaires