Genève: Swiss annule son billet, mais oublie de l'informer
Actualisé

GenèveSwiss annule son billet, mais oublie de l'informer

La compagnie a laissé une jeune femme décaler son vol au départ de Genève au-delà de la date limite. La société reconnaît son erreur.

par
Julien Culet
Le billet aller-retour de la jeune femme a coûté 1300 francs.

Le billet aller-retour de la jeune femme a coûté 1300 francs.

Découvrir par hasard que son billet d'avion a été annulé: c'est la mésaventure qu'a connue la belle-fille de Christian. Brésilienne, elle a pour habitude de réserver un aller-retour Sao Paulo - Genève via Zurich, avant d'en décaler la date de rentrée. Une possibilité accordée par la compagnie Swiss, moyennant un supplément de 100 francs. Aucun problème jusqu'à cette année lorsqu'elle a repoussé son vol une fois au 9 février, puis au 8 juillet par téléphone, et payé la somme. «En appelant en mai pour choisir un siège, l'employé du call-center a indiqué que la réservation avait été annulée», s'insurge Christian. Pour cet habitant d'Onex, le coupable est tout trouvé: le service clients délocalisé aux îles Fidji, en plein Pacifique.

Contactée, la compagnie indique que «les billets d'avion sont toujours valables pour 12 mois après le vol du départ. Les deux renvois de la date de retour ont fini par dépasser le délai maximum autorisé.» Le vol aller avait en effet eu lieu le 14 février 2014. Swiss reconnaît que son call-center aurait dû informer la cliente. Après de multiples contacts infructueux avec la société, Christian et sa belle-fille ont fini par obtenir la semaine passée de se faire payer la moitié d'un nouveau billet pour le 8 juillet.

«Même si un client est censé connaître les conditions de vente, il y a quand même une responsabilité de la compagnie, estime Valérie Muster, juriste à la Fédération romande des consommateurs. Swiss aurait dû rendre attentive la personne que la date était incompatible et nécessitait l'achat d'un nouveau billet.»

Ton opinion