Aviation: Swiss essuie une perte sextuplée au 1er trimestre
Actualisé

AviationSwiss essuie une perte sextuplée au 1er trimestre

La compagnie aérienne Swiss, entité du groupe allemand Lufthansa, a accusé une perte opérationnelle de 24 millions de francs au premier trimestre.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 2% par rapport à la même période de l'an dernier pour s'établir à 1,19 milliard de francs, a indiqué jeudi Swiss. L'entreprise relève que le contexte demeure difficile, avec notamment des dépenses en carburant en forte hausse, et que le marché est «toujours aussi peu propice».

Swiss a toutefois déjà réagi pour redresser le cap. «Grâce à une discipline financière et à des contremesures appropriées, nous sommes parvenus à stabiliser, voire à améliorer, nos autres postes de dépenses, bien que la production ait continué à progresser», précise le directeur général Harry Hohmeister.

Retrouver une base solide

Et l'Allemand de mentionner dans le communiqué sa volonté de poursuivre les efforts en ce sens dans le but de retrouver «une base bénéficiaire durable». Par exemple, Swiss a relevé en début d'année le prix de ses billets pour les vols hors Europe afin d'optimiser la gestion du carburant.

Les modifications structurelles (programme Score au niveau du groupe Lufthansa) n'ambitionnent pas que des mesures d'économie. Pour mémoire, la compagnie a commencé la réorganisation de sa base à Genève. A moyen terme, 150 emplois de personnel navigant commercial et 90 postes de pilotes y seront créés.

Stabilité pour les passagers

La compagnie aérienne a par ailleurs transporté 3,61 millions de passagers entre les mois de janvier et mars, un volume stable en comparaison annuelle. Le nombre de vols a de son côté reculé de 4,5% à 35'722, pour un taux d'occupation des sièges en progression de 1,8 point à 79,6%.

La croissance s'est même élevée à 2,3 points à 71,1% pour le coefficient de remplissage des vols en Europe, alors que les liaisons intercontinentales avançaient de 1,1 point à 83,6%.

En ce qui concerne l'ensemble de l'exercice, Swiss s'attend à ce que la situation du marché et des recettes reste tendue. Le chiffre d'affaires et le nombre de passagers transportés devraient néanmoins s'accroître. Le résultat d'exploitation devrait lui ressortir au niveau de 2012 (soit un bénéfice de 212 millions de francs).

Lourdes pertes pour le groupe

Quant au groupe, il a creusé sa perte nette à 459 millions d'euros (561,1 millions de francs) au terme des trois premiers mois de l'exercice en cours, a signalé Lufthansa, dont la compagnie éponyme constitue le premier transporteur aérien en Europe. Au premier trimestre 2012, le résultat s'était monté à -394 millions.

La dégradation s'explique principalement par des coûts de restructuration et des charges de dépréciations. Au niveau de l'exploitation, le groupe affiche une perte de 359 millions d'euros, soit la même somme que lors des trois premiers mois de l'an dernier.

Le chiffre d'affaires pour la période considérée est lui aussi demeuré stable à 6,6 milliards d'euros. Le premier trimestre est traditionnellement faible pour les compagnies aériennes, rappelle Lufthansa, car ce n'est pas une période de voyages.

En outre un conflit avec le personnel au sol a conduit à une grève le 21 mars qui a cloué les avions au sol toute une journée. Outre Lufthansa et Swiss, le groupe allemand comprend la compagnie autrichienne Austrian Airlines. (ats)

Ton opinion