Trafic aérien: Swiss ne plane pas, mais surfe sur la crise
Actualisé

Trafic aérienSwiss ne plane pas, mais surfe sur la crise

Swiss a vu son résultat opérationnel plonger de 70% sur les neuf premiers mois de l'année à 113 millions de francs.

Son chiffre d'affaires a chuté de 18% à 3,23 milliards. Bien que durement touchée par l'impact de la crise, la filiale de Lufthansa estime pouvoir boucler 2009 sur un bénéfice.

Comparés à ceux de la concurrence, les résultats de Swiss sont bons, déclare Harry Hohmeister, patron de la compagnie aérienne helvétique depuis juillet, jeudi dans un communiqué. «Nous pensons être en mesure d'afficher des chiffres noirs en fin d'exercice, contrairement à la concurrence», ajoute-t-il à l'heure où de nombreux transporteurs ont déjà plongé dans le rouge.

Lufthansa, la maison mère de Swiss, a ainsi annoncé mercredi une perte nette de 32 millions d'euros (48,4 millions de francs) au cours des neuf premiers mois de l'année, contre un bénéfice de 529 millions à la même période de 2008. Le chiffre d'affaires du groupe allemand s'est également replié, de 13,2% à 16,2 milliards d'euros.

Baisse au 3e trimestre

Swiss, pour sa part, a aussi réussi à rester dans la zone bénéficiaire au cours du 3e trimestre. De juillet à septembre, le trimestre traditionnellement le plus performant de l'année, Swiss affiche un bénéfice opérationnel de 47 millions de francs.

C'est néanmoins deux fois et demi de mois qu'à la même période de 2008. Les produits d'exploitation ont chuté de quelque 27% sur un an à 1,1 milliard de francs.

La pression sur les revenus moyens s'est accentuée, la demande a baissé sur le segment premium au profit de la classe économique et l'érosion des prix n'a pas pu être totalement compensée, explique Swiss. Mais la situation a pu être maîtrisée grâce à des mesures d'économie et une gestion des coûts «très stricte».

Swiss a adapté ses capacités sur ses vols intercontinentaux en diminuant la fréquence de certaines destinations. L'offre a reculé de 5% durant le trimestre par rapport au programme initial.

Plus de passagers

La compagnie aérienne helvétique a transporté 10,3 millions de passagers de janvier à septembre, soit 1,3% de plus que l'année d'avant. Ses appareils ont effectué 101 689 vols (&1,4%).

Elle a enregistré un coefficient global d'occupation des sièges de 79,2%, ce qui représente -1,7 point par rapport à 2008. Le taux de remplissage a progressé de 1,3 point sur le réseau européen à 74,5%. Au niveau intercontinental, il a en revanche baissé à 81,6% (- 2,9 point).

Au 3e trimestre, Swiss a transporté 3,74 millions de passagers (&1,8%). Le remplissage moyen des avions était de 85,9% (&1 point). L'Europe a là aussi affiché une progression (&2,1 points). L'offre exprimée en sièges-kilomètres a baissé de 5% en raison de l'ajustement des capacités. Le rapport passagers-kilomètres a chuté de 3,9%.

Fret en baisse

Fortement dépendant de la conjoncture économique, le fret effectué par Swiss WorldCargo a vu son taux de remplissage durant les neuf premiers mois de l'année passer à 67% contre 80,3% une année auparavant. Celui-ci a reculé de 3,5 points au 3e trimestre à 69,5%.

Swiss WorldCargo recourt par ailleurs au chômage partiel depuis le 1er juin. Dans son ensemble, le groupe Swiss employait 7383 collaborateurs à fin septembre contre 7449 à fin juin.

Pour l'horaire d'hiver, la compagnie continuera de réduire ses capacités de la même manière qu'en été. Elles seront diminuées de 2% en Europe et de 12% sur le réseau intercontinental, ce qui représente une baisse totale de 9% par rapport à l'horaire publié initialement. Deux avions long courrier sont parqués à titre temporaire. (ats)

Lufthansa s'inquiète

Le groupe allemand Lufthansa, durement touché par la crise économique, s'attend à une perte sur l'ensemble de l'année dans son principal segment, la division passagers. Le résultat opérationnel de cette division sera probablement négatif cette année.

Le bénéfice opérationnel sur les neuf premiers mois de la division passagers de Lufthansa, maison mère de la compagnie aérienne helvétique Swiss, a fondu de 87,4% comparé à la même période de 2008, selon le rapport d'activité du troisième trimestre publié jeudi. Une perte est probable pour 2009, a confirmé Stefan Gemkow, le directeur financier, lors d'une conférence de presse. /ats

Ton opinion