Actualisé 28.04.2017 à 08:15

AviationSwiss: plus besoin de deux personnes dans le cockpit

La règle des deux personnes dans la cabine de pilotage, instaurée en 2015, sera abandonnée par Swiss à partir du 1er mai.

(Image d'illustration)

(Image d'illustration)

Keystone

La compagnie aérienne Swiss abandonne dès lundi la règle imposant la présence permanente de deux personnes dans le poste de pilotage. Un audit de sécurité a démontré que cette mesure prise en 2015 n'améliore pas la sécurité. Les pilotes avaient critiqué cette règle au début de 2016 déjà.

La décision d'abandonner la règle des deux personnes dans le cockpit a été prise en concertation avec l'ensemble des compagnies aériennes du groupe Lufthansa dont Swiss fait partie, a indiqué vendredi Swiss International Air Lines. La compagnie souligne qu'elle répond à l'ensemble des exigences de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) permettant de s'affranchir de cette règle. Les anciennes dispositions d'accès au poste de pilotage sont remises en vigueur.

La règle des deux personnes dans le cockpit avait été introduite après le crash intentionnel d'un appareil de Germanwings le 24 mars 2015 dans une région montagneuse du sud de la France. Le co-pilote suicidaire s'était enfermé seul dans le cockpit et avait entraîné 149 personnes dans la mort avec lui.

Recommandation modifiée

Compte tenu de ce crash et d'une recommandation de sécurité de l'AESA, il avait alors été décidé que si l'un des deux pilotes s'absentait pendant le vol, un autre membre d'équipage devait systématiquement être présent dans la cabine de pilotage. Se basant sur les résultats d'une analyse des expériences faites, l'AESA a modifié sa recommandation dans le courant de l'été 2016 en décidant de laisser à chaque compagnie le choix d'appliquer ou non cette règle.

En février 2016 déjà, les pilotes avaient fait part de leur scepticisme concernant la règle des deux personnes. Les pilotes de Swiss et l'Association des pilotes de l'Union européenne (ECA) avaient indiqué qu'ils ne soutenaient pas le maintien de la règle qui, selon eux, implique de nouveaux risques avec la présence dans la cabine de pilotage de personnes n'ayant pas de connaissance opérationnelle.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!