Ressources: Swiss Re accélère son désengagement du charbon
Publié

RessourcesSwiss Re accélère son désengagement du charbon

Swiss Re prévoit une sortie complète du charbon thermique d’ici 2030 dans les pays de l’OCDE et d’ici 2040 pour le reste du monde.

Swiss Re avait déjà amorcé un désengagement du charbon dans ses produits de couverture des risques en 2018

Swiss Re avait déjà amorcé un désengagement du charbon dans ses produits de couverture des risques en 2018

AFP

Le géant suisse de la réassurance Swiss Re accélère sa sortie du charbon à travers une nouvelle liste d’objectifs environnementaux publiés mardi, qui englobent aussi bien les contrats d’assurance que ses placements financiers.

Le groupe suisse, qui avait déjà amorcé un désengagement du charbon dans ses produits de couverture des risques en 2018, compte durcir à nouveau les conditions pour les souscriptions pour les entreprises actives dans le charbon thermique, a-t-il indiqué dans un communiqué.

En 2018, le réassureur zurichois avait décidé de ne plus fournir de couverture des risques aux entreprises qui réalisent plus de 30% de leur activité dans le charbon thermique dans toutes leurs lignes de métiers.

A compter de 2023, ce seuil sera encore progressivement réduit jusqu’à parvenir à une sortie complète du charbon thermique d’ici 2030 dans les pays de l’OCDE et d’ici 2040 pour le reste du monde, a-t-il détaillé.

L’an passé, Swiss Re a également revu sa politique concernant la couverture des risques dans le pétrole et le gaz avec un mécanisme similaire. Entrée en vigueur début 2021, cette nouvelle politique l’a amené à progressivement se désengager des activités les plus intenses en carbone dans la production de pétrole et de gaz.

Réduire sa trace carbone

Le groupe, à la tête d’un vaste portefeuille de placements, s’est également engagé à réduire la part des actions et obligations dans des entreprises à forte intensité carbone mais aussi à accroître le poids des obligations vertes.

Le réassureur compte investir jusqu’à 4 milliards de dollars dans des obligations vertes, sociales et durables d’ici 2024. Fin 2020, ses placements dans ce type d’obligation se montaient à 2,6 milliards de dollars, a-t-il précisé.

A côté de ces objectifs dans ses contrats de réassurance et ses placements financiers, Swiss Re s’est également fixé une série d’objectifs pour ses propres activités.

Le groupe qui s’approvisionne à 100% en énergies renouvelables depuis 2020 pour ses propres besoins, vise également entre autres à réduire sa trace carbone dans les déplacements de ses collaborateurs. Pour éviter de revenir au niveau d’avant-pandémie, il s’est fixé un objectif de 30% de réduction des émissions sur les voyages aériens, en prenant l’année 2018 comme base de référence.

(AFP)

Ton opinion