Voyages: Swiss va biffer des centaines de vols en août et septembre

Publié

VoyagesSwiss va biffer des centaines de vols en août et septembre

Le chaos dans le trafic aérien se poursuit. Swiss supprime 676 vols supplémentaires, en été et en automne.

De nombreux vols vont encore être supprimés chez Swiss.

De nombreux vols vont encore être supprimés chez Swiss.

Swiss

Les personnes qui souhaitent partir à l’étranger en avion, pendant les vacances d’été, doivent s’attendre au pire. Comme il n’y a pas assez de personnel en raison des cas de Coronavirus et des licenciements prononcés durant la pandémie, il y a déjà, depuis début juin, des heures d’attente dans différents aéroports d’Europe, comme à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam. Swiss a également annoncé début juin, la suppression d’une centaine de vols prévus pour juillet et août, ont rapporté des journaux de CH-Media.

Davantage de vols supprimés

Dans un communiqué de presse, Swiss a annoncé mardi que d’autres vols seront supprimés jusqu’en octobre. «Ces suppressions, qui représentent environ deux pour cent du programme de vol prévu, se traduisent par de nouvelles réductions de fréquences, mais Swiss continue d’assurer la liaison entre la Suisse et l’Europe, et le monde. Par exemple, les vols entre Zurich et Vienne continueront d’être assurés par la société sœur de Swiss, Austrian Airlines, et ce probablement jusqu’à la fin de l’horaire d’hiver 2022/23. Sur les 31’414 vols prévus entre août et octobre, Swiss prévoit de supprimer 676 vols.»

Des excuses du CEO

Le CEO de Swiss, Dieter Vranckx, prend également position sur les vols annulés dans le communiqué de presse de la compagnie aérienne. «Le système complexe de l’aviation en Europe et dans le monde est actuellement à la limite opérationnelle. Au vu des conditions générales qui se durcissent encore et afin d’assumer notre responsabilité envers nos passagers de manière prévoyante, nous allons contribuer à soulager l’ensemble du système.» Nous regrettons les nouvelles adaptations d’horaires devenues nécessaires et nous nous excusons auprès des passagers concernés pour les désagréments occasionnés, poursuit le CEO.

(bho/fos/jbm)

Ton opinion