Actualisé 18.01.2007 à 19:23

Swissair: un accusé rompt le silence

BULACH (ZH) – Au troisième jour du procès Swissair, Thomas Schmidheiny a défendu hier les décisions du conseil d'administration et la stratégie du «chasseur».

Celle-ci se basait sur l'achat de participations minoritaires dans des compagnies. Selon l'industriel, la stratégie a été «longuement discutée» et SAirGroup disposait de sécurités, comme les sociétés rentables Nuance et Gate Gourmet. Rien ne présageait la faillite, a dit le milliardaire devant un large public. Il est le premier à accepter de s'exprimer depuis le début du procès. Membre du conseil d'administration, il est accusé notamment de gestion déloyale. Il se considère non coupable. Le matin, l'ancienne conseillère aux Etats Vreni Spoerry (PRD/ZH) s'est, elle, murée dans le silence. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!