Suisse: Swisscom et les éditeurs préparent la lecture du futur
Actualisé

SuisseSwisscom et les éditeurs préparent la lecture du futur

Dans la foulée des géants Amazon ou Sony, Swisscom et des éditeurs suisses dont Tamedia et Edipresse s'intéressent de près au livre électronique.

Le numéro un suisse des télécommunications veut lancer l'an prochain un projet pilote dans ce domaine en collaboration avec les éditeurs Tamedia, Edipresse, le groupe NZZ, Ringier ainsi que le libraire alémanique Orell Füssli.

La lecture d'ouvrages, de magazines ou d'articles sur des appareils électroniques constitue un thème d'avenir, a relevé mardi à Berne Mathias Kienholz, responsable de l'innovation de Swisscom. Le marché suisse est désormais mûr pour une solution à même d'apporter des contenus aux clients suisses.

Si le «Kindle», le lecteur de livres électroniques du libraire en ligne américain Amazon est disponible en Suisse, il n'en reste pas moins que les consommateurs helvétiques sont sevrés de contenus payants, la plupart n'étant disponibles qu'en langue anglaise. Et seule une poignée de journaux a testé une offre de ce type.

Reste que ce marché offre un important potentiel, à en croire Swisscom. Le Kindle a rencontré le succès aux Etats-Unis et en Suisse, de nombreuses personnes utilisent leur iPhone pour lire de longs textes aussi, a poursuivi M. Kienholz.

Matériel et logiciel

Les partenaires entendent effectuer de premiers tests avec des clients dans le cadre d'un projet pilote au début 2010. La décision quant au lancement d'une offre commerciale devrait suivre plus tard au cours de l'année.

Outre un propre appareil de lecture, le projet prévoit aussi la conception d'un logiciel à même de fonctionner avec l'iPhone ou d'autres «smartphones». En centralisant la sauvegarde des contenus, soit des livres, des articles ou d'autres textes, ceux-ci seraient accessibles partout et il ne serait pas nécessaire d'effectuer des synchronisations.

(ats)

Ton opinion