Actualisé 06.12.2006 à 08:10

Swissmetal veut des dédommagements pour la grève de février

Le groupe métallurgique soleurois évalue le préjudice entre 5 et 10 millions de francs. Il a entamé les premières démarches devant la justice.

«Il n'y va pas seulement de l'intérêt d'une entreprise, mais aussi de l'intérêt public, que la grève à Reconvilier et ses conséquences soient clarifiées d'un point de vue légal», a indiqué Swissmetal mercredi dans un communiqué.

Le but de l'entreprise est de clarifier si un syndicat, en l'occurence Unia, doit endossser la responsabilité du préjudice économique, toujours selon Swissmetal. L''entreprise estime que ledit syndicat n'a pas respecté son obligation contractuelle, laquelle consiste à faire respecter la paix du travail. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!