Actualisé 01.01.2017 à 07:13

Nouvel AnSydney rend hommage à Bowie et Prince

Un feu d'artifice géant a ouvert le bal des festivités du Nouvel An à Sydney.

En raison du décalage horaire, Sydney a été a été la première grande métropole à lancer le compte à rebours de la nouvelle année sous une météo estivale.

A minuit pile (14h00 en Suisse), 1,5 million de spectateurs ont découvert une féerie pyrotechnique de toutes les couleurs au-dessus de l'emblématique baie de Sydney et de son opéra photogénique. Le spectacle a rendu hommage à quelques-uns des grands disparus de 2016, notamment des étoiles pour David Bowie et une pluie de lumières violettes (Purple Rain) pour le musicien Prince.

Mais l'Australie est aussi en première ligne dans le combat contre le terrorisme. Deux mille policiers supplémentaires étaient déployés à Sydney après l'arrestation d'un homme pour «des menaces en lien avec le Nouvel An» et un «complot terroriste» déjoué juste avant Noël à Melbourne.

Feu écourté à Rio

A Séoul, des centaines de milliers de Coréens ont marqué la nouvelle année en manifestant pour réclamer l'arrestation immédiate et le départ de la présidente Park Geun-Hye, déjà destituée par le Parlement.

L'Amérique sera le dernier continent à mettre les pieds dans une nouvelle année qui s'annonce pleine d'inconnues, à commencer par l'entrée à la Maison-Blanche du républicain Donald Trump. A Rio, plus de deux millions de personnes sont attendues sur la plage de Copacabana. Mais, crise oblige, le feu d'artifice sera écourté de 16 à 12 minutes.

Avant de basculer dans l'inconnu, les fêtards de la planète bénéficieront d'une seconde supplémentaire pour profiter d'une nuit unique. Ainsi, la minute entre 23h59 et 00h00 UTC/GMT durera une seconde de plus que la normale, une seconde intercalaire qui permet de raccorder le temps astronomique irrégulier lié à la rotation de la Terre, avec l'échelle de temps légal, extrêmement stable. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!