Actualisé

MarchésSyngenta se reprend après la chute de mercredi

L'action nominative Syngenta caracolait en tête des valeurs vedettes dans un SMI en rémission, jeudi. La veille, elle avait chuté après l'annonce de l'abandon de son rachat par Monsanto.

Mercredi, le titre avait plongé de près de 20%, dans des volumes exceptionnellement élevés, après que son concurrent américain Monsanto avait annoncé à la surprise générale abandonner ses projets de fusion avec le bâlois.

Bon nombre d'analystes ont de suite revu leurs objectifs de cours à la baisse. A la clôture de la Bourse, l'action Syngenta s'enrobait de 4,94%, dans des volumes à nouveau très élevés, à 325,20 francs. En même temps, le SMI prenait 3,09%.

Le titre revient ainsi à son niveau de mai, avant que Monsanto ne fasse état de ses velléités de fusion en proposant à l'époque 449 francs par action. Les dirigeants du groupe phytosanitaire bâlois ont depuis décliné l'invitation à plusieurs reprises. Le géant texan a donc décidé de retirer son offre, en l'absence selon lui d'une position constructive de la part de Syngenta.

On assiste depuis à une pluie de réductions d'objectifs de cours, qui s'établissent désormais entre 313 francs et 400 francs, qui était jusqu'ici le bas de la fourchette. Selon certains analystes, la rupture entre les deux groupes n'est peut-être pas encore consommée.

Porte ouverte ?

Pour Jeremy Redenius, de Bernstein, Monsanto a laissé la porte ouverte à des négociations si la direction de Syngenta devait revenir à de meilleurs sentiments. Selon lui, des actionnaires de Syngenta pourraient faire pression dans ce sens à l'occasion d'une assemblée générale extraordinaire, ou alors remanier la direction du groupe.

Christian Faitz, de Kepler Cheuvreux note que les spéculations vont à nouveau bon train à propos d'une offre de reprise de la part de BASF, qui pourrait à son tour céder ses activités agrochimiques à Monsanto. Cette combinaison serait sensée, dans la mesure où les trois groupes pourraient ainsi créer de la valeur.

Comme le marché brésilien donne actuellement du fil à retordre à Syngenta et que les vicissitudes chinoises pourraient avoir un impact négatif sur les marchés des matières premières, il est probable qu'une offre de reprise serait actuellement bienvenue pour les actionnaires, écrit l'analyste. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!