Euro 2016: Taillé pour s'être recoiffé sur le but de Modric
Actualisé

Euro 2016Taillé pour s'être recoiffé sur le but de Modric

Le Turc Ozan Tufan s'est recoiffé au lieu de monter au pressing sur Luka Modric, auteur du but de la victoire pour la Croatie.

Interprétant le geste de Ozan Tufan comme un signe de coquetterie nonchalante, les médias l'ont pris pour cible.

Interprétant le geste de Ozan Tufan comme un signe de coquetterie nonchalante, les médias l'ont pris pour cible.

photo: Keystone

Ozan Tufan n'a pas fini de se faire tailler: depuis qu'il a été surpris en train de se recoiffer pendant que Luka Modric marquait le but de la victoire de la Croatie sur la Turquie dimanche, le milieu de Fenerbahce est la risée des supporters turcs.

Les chaînes de télévision turques n'en finissent pas de repasser en boucle la scène, gros plans à l'appui: on y voit le milieu turc se passer une main dans les cheveux tandis que, à quelques pas, Modric, en face de lui, arme, frappe et marque l'unique but de la rencontre.

La défaite des hommes de Faith Terim, pour leur premier match de l'Euro 2016, a mis KO des supporters emplis d'espoir. Signe de la gravité de l'incident, le capitaine Arda Turan a même «demandé pardon au peuple turc».

Coquetterie nonchalante

Interprétant le geste de Tufan comme un signe de coquetterie nonchalante, de nombreux médias et internautes l'ont pris pour cible, estimant que le joueur de 21 ans aurait dû monter au pressing sur Modric.

«Modric, il arme sa frappe et lui (Tufan) il tourne une pub pour du shampooing», raillait même un internaute sur Twitter tandis que d'autres suggéraient un remède radical: lui tondre les cheveux.

Parmi les maigres soutiens d'Ozan, le président de son club, Fenerbahçe, Aziz Yildirim. «Après le match, j'ai vu que les journaux mettaient toute la responsabilité sur le dos d'Ozan. Ce garçon n'a que 21 ans, il représente l'avenir du football turc. Je ne peux accepter qu'on rejette toute la faute sur un garçon de 21 ans», a-t-il dénoncé lundi, cité par le quotidien turc Hürriyet.

«La Croatie a bien mieux joué que nous (...) S'il faut chercher des responsables à la défaite, alors c'est l'encadrement, tous les joueurs, la fédération», a poursuivi Aziz Yildirim.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion