Fuites d'hydrocarbure: Tamoil va assainir ses infrastructures à Aigle
Actualisé

Fuites d'hydrocarbureTamoil va assainir ses infrastructures à Aigle

Le pétrolier libyen a fini par accepter les exigences du canton de Vaud. Tamoil a retiré son recours et s'est engagé à rénover ses installations à la gare de chargement d'Aigle (VD).

La fuite d'hydrocarbure de novembre 2008 pourrait n'être plus qu'un malheureux souvenir. Le pétrolier Tamoil s'est en effet engagé à réaliser des travaux de sécurisation de ses installations à la gare de chargement d'Aigle, révèle mercredi la RSR. L'entreprise a pour ce faire retiré le recours qu'elle avait déposé face aux exigences du gouvernement vaudois.

L'Etat de Vaud avait sommé Tamoil de présenter un plan d'assainissement des infrastructures pour le 1er mai 2009, dont la vétusté était critiquée de longue date. Un délai jugé trop court par le pétrolier qui avait recouru contre la décision du Conseil d'Etat et obtenu un effet suspensif.

Depuis, Tamoil a eu le temps de définir un plan d'action qu'il a déposé auprès des autorités en septembre dernier. Et après discussions avec ces dernières, notamment autour de la question du financement des travaux, Tamoil a fini par accepter les conditions du canton.

Le porte-parole de Tamoil Suisse a en outre affirmé sur les ondes de la RSR que les travaux d'assainissement avaient déjà débuté. Quatre réservoirs d'essence sur les 26 que compte le site d'Aigle ont été désaffectés. Les modifications devraient être terminées en 2012 et ainsi améliorer le transport d'hydrocarbure entre la gare d'Aigle et la raffinerie de Collombey (VS).

(20 minutes)

Ton opinion