Actualisé

SuisseTant l'export que l'import marquent le pas en janvier

Les exportations de la Suisse ont baissé, en rythme annuel, de 4,4% à 16,4 milliards de francs. Les importations ont pour leur part chuté de 11,4% à 13 milliards de francs.

En termes réels, soit en tenant compte de l'inflation, la baisse s'inscrit à 6,2% pour les exportations, et 9,4% pour les importations. Le mois sous revue comptait toutefois un jour ouvrable de moins que janvier 2014, relève l'AFD, et corrigé de cet effet, le volume des exportations a légèrement augmenté en termes nominaux, de 1,2% (-0,8% réel), alors que les importations ont diminué de 6,1% (-4,1% réel).

Au final, la balance commerciale boucle ainsi en janvier toujours sur un excédent assez confortable de 3,4 milliards de francs. Il est en ligne avec ceux d'octobre et novembre dernier, et nettement supérieur au 1,5 milliard affiché en décembre.

La plupart des branches ont reculé

Reste que la plupart des principales branches ont vu leurs exportations se contracter en janvier, y compris les chevaux de bataille que sont la chimie-pharmacie et l'industrie des machines. Seules l'horlogerie et la bijouterie-joaillerie - en raison aussi d'effets de prix - ont tiré leur épingle du jeu.

En termes nominaux, les exportations de la chimie-pharmacie ont ainsi baissé en janvier de 5,9% sur un an, à 7,31 milliards de francs, et celles de l'industrie des machines et de l'électronique de 8,4% à 2,36 milliards. Les instruments de précision ont plus ou moins stagné, avec -1% à 1,14 milliard. A l'inverse, l'industrie horlogère a vu ses exportations progresser de 3,7% à 1,64 milliard, et la bijouterie-joaillerie même de 13,3% à 663 millions.

Chute en Europe

A l'exception de l'Asie, où elles ont progressé sur un an de 10,5% à 3,59 milliards de francs, les exportations se sont dégradées en janvier vers tous les autres continents. A commencer par leur principal débouché, l'Europe, où elles ont chuté de 7,4% à 9,36 milliards (UE: -7,1% à 8,93 milliards).

Les exportations vers l'Amérique du Nord ont également plongé, de 8% à 2,36 milliards de francs, et celles vers l'Amérique latine de 15,6% à 588 millions. Vers l'Afrique, elles se sont réduites de 10,8% à 287 millions, et vers l'Océanie de 2,4% à 200 millions.

Les importations ont fondu

Les importations ont pour leur part fondu en valeur en janvier, notamment sous l'effet d'une diminution des prix d'entrée chiffrée globalement à 2,2%. Un effet prix qui s'affiche tout particulièrement dans les produits énergétiques suite à la chute des prix du pétrole: ils ont ainsi coûté 31% de moins qu'un an plus tôt, à 892 millions de francs.

Pour les biens de consommation, la baisse atteint 9,9% en valeur nominale à 5,98 milliards de francs, et pour les biens d'équipement 6,6% à 3,03 milliards. Pour les matières premières et demi-produits, elle atteint même 11,4%, à 3,07 milliards.

La baisse globale des importations découle avant tout de l'Europe (-14%) et de l'Asie (-10%, Japon seul -20%). En Europe, les importations en provenance des importants partenaires que sont l'Allemagne et la France ont baissé d'un sixième durant le mois sous revue. (ats)

Les exportations horlogères affichent une hausse de 3,7% en janvier

Malgré un jour ouvrable de moins qu'un an auparavant, les exportations horlogères suisses ont progressé en janvier, de 3,7% à 1,64 milliard de francs, a annoncé jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH).

Le nombre de montres-bracelets exportées a augmenté de 4% à 2,19 millions d'unités.

Après deux mois moins favorables, l'année 2015 a bien commencé, relève la FH dans un communiqué, d'autant plus que la progression enregistrée intervient sur une base déjà élevée. Pour mémoire, les exportations horlogères avaient marqué un nouveau record en 2014, totalisant 22,2 milliards de francs.

Les montres en acier, plus particulièrement, affichent une forte hausse en valeur sur un an en janvier, a constaté l'association faîtière, suivies par les modèles bimétalliques. La demande pour les modèles en métaux précieux a par contre légèrement reculé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!