Actualisé 09.06.2014 à 09:10

Albums PaniniTassement des ventes en Suisse

A moins d'une semaine du coup d'envoi de la Coupe du monde de football au Brésil, les ventes d'images sont toutefois «un peu moins» nombreuses que lors du précédent Mondial en 2010.

Les vedettes ne sont plus seules à pouvoir espérer avoir une image Panini à leur effigie dans l'album. On trouve par exemple ces temps des vignettes de footballeurs du FC Court, dans le Jura bernois, ou du FC Porrentruy (JU) qui a édité un album Panini dont les images rappellent l'histoire du plus ancien club de la région qui fête ses 110 ans cette année.

N'importe qui peut lancer un tel album, indique à l'ats Ezio Bassi, responsable du marché helvétique chez Panini. Et pas seulement dans le monde du football. Sur son site internet, le groupe italien vend le service MyPanini. Inspiré des collections classiques, il offre toutes sortes de formules à l'intention des sociétés sportives ou autres associations, voire aux privés à l'occasion d'anniversaires ou mariages.

«Un peu moins»

Ces albums privés peuvent se décliner sous les formes les plus variées et leur diffusion est plus ou moins large. L'album Panini de la Coupe du monde de football reste cependant de loin le fer de lance du groupe.

Ce dernier demeure avare de chiffres, Ezio Bassi se limitant à reconnaître des ventes de vignettes «un peu moins» nombreuses cette année qu'en 2010. A l'occasion de ce dernier Mondial en Afrique du Sud, près de deux millions d'albums avaient été mis en circulation en Suisse, l'objectif étant alors le cap des 300 millions de vignettes.

Dernier chiffre déclaré, en 2006 lors du mondial allemand, plus de 55 millions de sachets de cinq images avaient été vendus en Suisse, ce qui représente environ huit sachets par habitant, quatre fois plus qu'outre-Rhin.

Trop tôt en vente

Ezio Bassi n'a pas vraiment d'explication à ce léger tassement des ventes. «Celles-ci ont débuté deux à trois semaines plus vite que d'habitude», avance-t-il sans conviction. Le lancement de la collection a ainsi eu lieu alors que la compétition paraissait encore trop éloignée.

Cela contrairement à 2008 avant l'Eurofoot en Suisse et en Autriche. Quand les ventes ont débuté, l'effervescence était déjà là et plusieurs centaines de collectionneurs d'images Panini avaient fait la queue dans la nuit devant des kiosques de Suisse alémanique pour être les premiers à acquérir les icônes.

En Iran aussi

Si les ventes en Suisse marquent un peu le pas, elles connaissent en revanche un véritable boum en Angleterre, en Belgique et dans les pays d'Amérique du Sud, indique à l'ats M. Bassi. Panini distribue ses vignettes dans une centaine de pays, y compris en Iran, qualifié pour ce Mondial, mais où la distribution est confidentielle, reconnaît M. Bassi. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!