Actualisé 16.01.2015 à 12:37

Fin du taux plancherTaux d'emprunt négatif: «C'est historique»

Le taux d'emprunt à 10 ans de la Suisse est passé en territoire négatif sur le marché obligataire secondaire vendredi en fin de matinée, après la tempête déclenchée jeudi par la BNS.

Un taux négatif signifie que l'investisseur paie pour prêter de l'argent à la Suisse, qui du coup gagne de l'argent en empruntant sur les marchés. La dette suisse et le franc suisse ont toujours constitué des valeurs refuges pour les investisseurs qui continuent de la plébisciter.

Vers 11h30, le taux de l'obligation à 10 ans du pays, qui constitue la référence, a atteint -0,031% contre 0,076% la veille à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. Plus la demande est forte, plus le prix de l'actif augmente et plus son taux diminue.

«C'est historique», affirme Jean-François Robin, un stratégiste obligataire de Natixis. Selon lui, «le symbole est là», même si «ce n'est pas une dette très liquide ni très échangée», explique-t-il.

Ce mouvement intervient après la décision de la BNS d'abandonner jeudi l'axe principal de sa politique monétaire depuis plus de trois ans, à savoir le maintien d'un taux de change minimum à 1,20 franc suisse pour 1 euro, afin de protéger sa monnaie contre une surévaluation excessive.

Dans le même temps, la BNS annoncé qu'elle abaissait à nouveau son taux d'intérêt, à -0,75%, afin de réduire l'attrait du franc suisse.

Selon lui, le passage en territoire négatif de la dette suisse va constituer «un soutien pour les dettes des pays de la zone euro», qui vont être d'autant plus attractives pour les investisseurs à la recherche d'un peu de rendement.

Vendredi matin, la dette de la France battait ainsi un nouveau record à la baisse, à 0,613%.

Vers 12h, son taux s'inscrivait à 0,623% contre 0,672% la veille à la clôture, le taux à 10 ans de l'Allemagne s'établissant quant à lui à 0,445% contre 0,474% la veille.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!