Actualisé 01.03.2019 à 17:51

Impôts

Taxe sur les chiens supprimée à Genève

Le Grand Conseil genevois a supprimé vendredi l'impôt sur les chiens. Pour les partisans de cette abolition demandée par l'UDC, la taxe est antisociale.

Pour certains, cette taxe était jugée obsolète.

Pour certains, cette taxe était jugée obsolète.

Keystone

Ses défenseurs ont, eux, notamment relevé que les coûts liés au nettoyage des déjections retomberont sur les communes. «L'impôt sur les chiens n'a rapporté que 2,1 millions de francs en 2017. Mais au-delà de l'aspect financier, il responsabilise les propriétaires de chiens. L'animal a un coût pour la société qu'il s'agit de compenser», a plaidé, en vain, le socialiste Romain de Sainte Marie. Un avis partagé par la conseillère d'Etat Nathalie Fontanet, en charge des Finances.

Pour l'UDC, le MCG, le PLR et Ensemble à Gauche, favorables à la suppression de la taxe, la perception de cet impôt jugé obsolète a un coût élevé. Et de critiquer le fait que le chien est le seul animal de compagnie taxé. Pour eux, l'abolition de la taxe est une manière de reconnaître le rôle social de cet animal. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!