Tchad:La rébellion s'est retirée de N'Djamena pour laisser les civils partir
Actualisé

Tchad:La rébellion s'est retirée de N'Djamena pour laisser les civils partir

La rébellion tchadienne a affirmé dimanche soir s'être installée à la sortie est de N'Djamena pour laisser aux civils le temps de quitter le centre-ville, avant de repasser à l'offensive.

«Nous nous sommes retirés de la ville. Nous sommes à la sortie est de la ville, pas très loin, à 2 ou 3 kilomètres du palais du 15 janvier» (l'Assemblée nationale), a déclaré à l'AFP un responsable de la rébellion joint par téléphone satellitaire.

«Nous ne nous sommes pas fait repousser. Nous nous sommes retirés. Il ne faut pas que les gens croient que (le président tchadien) Deby a gagné», a ajouté ce responsable, sous couvert d'anonymat.

«Il est toujours retranché dans son bunker et ne peut pas en sortir», a encore ajouté cette source, expliquant ce retrait par «les combats (qui) ont fait trop de dégâts pour les civils».

La rébellion a indiqué qu'elle préférait attendre que les civils évacuent le centre-ville où se trouve le palais du président Idriss Deby Itno pour passer «à nouveau à l'offensive». Ce responsable a en outre précisé que les rebelles attendaient «une colonne de renfort en provenance de l'est» du Tchad. (ats)

Ton opinion