Policier bâlois condamné: Tchat du boulot inondé de pornos et vidéos violentes
Publié

Policier bâlois condamnéTchat du boulot inondé de pornos et vidéos violentes

Un chef d’équipe de la police bâloise a été condamné. Trois autres agents de la même section ont été impliqués dans une procédure pénale au cours des six derniers mois.

par
vanessa Travasci/ofu
Image d’illustration.

Image d’illustration.

Pixabay

Un chef d’équipe de longue date du groupe d’intervention de la police cantonale bâloise a été condamné via une ordonnance pénale et licencié. Pendant plusieurs années, il a envoyé des vidéos à contenu pornographique ou violent à ses collaborateurs sur la messagerie WhatsApp du travail. Il a été condamné pour diffusion de représentations de la violence et de pornographie. C’est ce que révèle une enquête de la télévision alémanique SRF. Dans les vidéos envoyées, on aurait notamment vu une personne perdre une main suite à une explosion ou un cycliste passer sous un camion.

Membres sous enquête

Le groupe d’intervention en question existe depuis 2007 et est appelé lors d’interventions particulièrement difficiles. Des enquêtes ont été menées à plusieurs reprises contre certains membres. Rien qu’au cours des six derniers mois, trois personnes au total ont fait l’objet d’une procédure pénale. Deux d’entre elles sont entrées en vigueur. Un autre jugement contre un policier, qui aurait violemment frappé un adolescent en 2016 après l’avoir arrêté, n’est pas encore entré en vigueur.

«Des cas isolés»

Le commandant de police Martin Roth a déclaré à SRF: «Bien évidemment, nous ne tolérons absolument pas ce genre de choses. Mais ces cas isolés et graves ne doivent pas faire oublier le bon travail du corps de police.»

Ton opinion