Actualisé 18.12.2013 à 09:12

Genève

TCS et riverains torpillent une place piétonne

Le square Pradier, près de la gare Cornavin, ne sera pas réaménagé de sitôt. Les recourants, qui pestaient contre la suppression de places de parking, ont gagné.

de
jef
Coincé entre les rues Pradier et Chaponnière, le square abrite véhicules, poubelles, arbres mal en point et dealers.

Coincé entre les rues Pradier et Chaponnière, le square abrite véhicules, poubelles, arbres mal en point et dealers.

Le square Pradier n'accueillera pas piétons et terrasses commerçantes dans un proche avenir. La justice a donné raison au Touring club suisse et aux riverains, qui contestaient le projet de réaménagement porté par la Ville de Genève, indique la «Tribune». Les recourant s'élevaient principalement contre la suppression des 48 places de parking qu'accueille cet espace peu engageant.

C'est un vice de procédure qui a eu raison des ambitions municipales. Dans le cadre du préavis, la Direction générale de la mobilité avait en effet omis de consulter le Département des affaires régionales, de l'économie et de la santé. Les juges se sont appuyés sur cet oubli (cantonal) pour renvoyer la Ville à ses crayons. Charge à elle de redessiner un projet tenant compte de la loi sur la compensation des places de stationnement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!