JO 2012 - Basketball: «Team USA» a plusieurs facettes
Actualisé

JO 2012 - Basketball«Team USA» a plusieurs facettes

Virevoltants et archi-dominateurs jeudi face au Nigéria (156-73), les Américains ont peiné pour battre la Lituanie (99-94). Ce match serré leur fera du bien.

par
Grégory Beaud
Londres
Carmelo Anthony a marqué 20 points.

Carmelo Anthony a marqué 20 points.

Ne l'appelez pas «Dream Team». Depuis son arrivée à Londres, l'équipe coachée par Mike Krzyzewski veut éviter toute comparaison forcément hasardeuse avec les illustres aînés. Il n'y a eu qu'une seule équipe de rêve et c'était en 1992 à Barcelone. La dénomination «Team USA» suffit amplement aux joueurs présents aux Jeux olympiques 20 ans après Michael Jordan, Larry Bird, Magic Johnson, John Stockton ou encore Clyde Drexler.

«Besoin de ce match»

Champions olympiques en titre, les USA présentent cette année encore une impressionnante constellation de stars. LeBron James, Kevin Durant, Kobe Bryant ou Chris Paul font partie d'un cinq de départ digne d'un All-Star Game. Comme si cela ne suffisait pas, Carmelo Anthony, Deron Williams ou Russell Westbrook peuvent à tout moment sortir du banc pour réaliser un carton. Cette année, les Etats-Unis représentent un cauchemar pour n'importe quel coach. Lorsqu'un leader montre un signe de faiblesse, il est immédiatement remplacée par un joueur bardé de titres collectifs et/ou individuels.

Pourtant, la Lituanie a bien cru réaliser l'impossible. Invaincus aux JO depuis 2004, les USA ont même été menés lors du quatrième quart-temps. «Nous avions besoin d'un match comme celui-ci pour rentrer dans le tournoi», a d'ailleurs confirmé Kevin Love, le pivot des Minnesota Timberwolves. Deux jours après avoir passé un savon monumental au Nigéria, le changement de physionomie n'a pas été simple à gérer pour tout le monde. «Nous savons gagner un match de plusieurs manières, a relaté LeBron James. Aujourd'hui, en était une autre.»

«Pertes de balles fatales»

Cette rencontre n'a pas été accrochée en raison de la nonchalance des Américains. Les Lituaniens ont réalisé une rencontre très solide. «Ces gars ont réalisé un match hallucinant, a applaudi Chris Paul. A l'avenir, nous devrons faire un meilleur travail au niveau de la communication.»

Las, les Lituaniens ont multiplié les pertes de balles en fin de match, laissant la voix libre aux Américains. Au final, les Baltes ont perdu 23 ballons contre... 9 aux USA. Dans un match qui se joue pour cinq points, il n'est pas nécessaire de chercher ailleurs la raison de la défaite. «Nous étions revenu à deux points à quelques minutes de la fin du match mais nous leur avons immédiatement redonné le ballon, a pesté Darius Songaila. Nous n'avons même pas shooté. Cela aurait pu changer le match.»

Ton opinion