25.07.2020 à 13:38

Incident aérien

Téhéran appelle les passagers à porter plainte contre Washington

Les autorités iraniennes ont annoncé ce samedi que les voyageurs du vol Téhéran-Beyrouth qui avaient été approchés par des avions de chasse américains pourront poursuivre les États-Unis pour «menace au droit à la vie des citoyens».

Deux avions de combat américains se sont approchés jeudi de l’appareil de la compagnie Mahan Air qui effectuait la liaison Téhéran-Beyrouth, obligeant le pilote à prendre des mesures d’urgence.

Deux avions de combat américains se sont approchés jeudi de l’appareil de la compagnie Mahan Air qui effectuait la liaison Téhéran-Beyrouth, obligeant le pilote à prendre des mesures d’urgence.

AFP

Les passagers qui étaient à bord d’un avion de ligne iranien approché dangereusement au-dessus de la Syrie par des avions de combat américains pourront porter plainte contre les États-Unis pour mise en danger de leur vie, a indiqué samedi l’Autorité judiciaire iranienne.

Selon les autorités iraniennes, deux avions de combat américains se sont approchés jeudi de l’appareil de la compagnie Mahan Air qui effectuait la liaison Téhéran-Beyrouth, obligeant le pilote à prendre des mesures d’urgence. Certains passagers ont été blessés.

Le commandement central américain (Centcom), qui supervise les opérations américaines au Moyen-Orient, a lui affirmé qu’il s’agissait d’une «mission aérienne de routine» menée «conformément aux normes internationales» dans le ciel de la Syrie, où les États-Unis maintiennent des troupes.

L’incident représente le dernier épisode des fortes tensions entre Washington et Téhéran, pays ennemis, qui n’ont cessé de croître depuis le retrait unilatéral en 2018 de l’administration de Donald Trump de l’accord international sur le nucléaire iranien et le rétablissement de sanctions américaines contre l’Iran.

«Violation des lois internationales»

«Tous les passagers du vol (…) pourront poursuivre le commandement terroriste de l’armée américaine ainsi que d’autres (personnes) associées devant les tribunaux iraniens», a indiqué Ali Baqeri-Kani, adjoint au chef de la Justice.

Une action en justice pourrait également être entreprise auprès de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et devant la Cour internationale de justice (CIJ), a-t-il ajouté.

«Les routes aériennes sont considérées comme des couloirs pour les avions civils, par conséquent, l’entrée même de chasseur (américain) dans ce couloir signifie mettre en danger le transit aérien international», a précisé Ali Baqeri-Kani, cité par le site officiel de la justice iranienne, Mizan Online.

«C’était une violation flagrante des lois internationales et une menace évidente au droit à la vie des citoyens qui peuvent faire l’objet d’une procédure auprès d’instances internationales», a-t-il lancé.

L’Iran a déclaré vendredi qu’une plainte avait été déposée contre les États-Unis auprès de l’OACI, ajoutant prévoir d’adresser une lettre de protestation au Conseil de sécurité et ainsi qu’au secrétaire général des Nations Unies.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!