Mont-sur-Lausanne (VD): Temple du T-shirt mué en plateforme de la cocaïne
Actualisé

Mont-sur-Lausanne (VD)Temple du T-shirt mué en plateforme de la cocaïne

Lundi après-midi, la police a saisi 2,5 kg de coke dans les anciens locaux de Switcher, squattés par des migrants africains.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye

Depuis plusieurs mois, le Ministère public enquête sur le trafic de drogue lausannois. Lundi, une perquisition d'envergure a été menée.

Une importante opération antidrogue a mobilisé près de 180 gendarmes et policiers lundi au Mont-sur-Lausanne. «Sur huitante occupants contrôlés, cinq ont été interpellés. Plus de 2,5 kg de cocaïne ainsi qu'une grosse somme d'argent ont été saisis», a souligné Jean-Christophe Sauterel, directeur de la communication de la police vaudoise.

L'intervention policière, qui a duré de 14h à 17h30, a eu pour cadre les anciens locaux de l'entreprise Switcher. Racheté en début d'année par la Banque Cantonale de Fribourg après la disparition de la marque à la baleine, le site est occupé depuis un mois par le Collectif Jean Dutoit. Des migrants africains, majoritairement originaires du Nigeria, squattent les lieux.

Pour la police vaudoise, il n'y a plus de doute: jadis temple du T-shirt, cet endroit est devenu un haut-lieu de la drogue. «Depuis le 24 septembre, un total de 1,78 kg de cocaïne a été saisi lors des interpellations successives de treize prévenus quittant le squat et suspectés de s'adonner au trafic de stupéfiants. Parmi eux se trouvent deux femmes», poursuit l'officier.

L'ancienne halle industrielle serait-elle donc devenue un repaire où grossistes et dealers viennent s'approvisionner? «Tout ceci est une opération de comm pour criminaliser le Collectif Jean Dutoit. Des hommes ont été brutalisés et blessés par des policiers déchaînés et leur argent saisi sous prétexte de lutte antidrogue», s'est insurgée une femme rencontrée sur place. Le commissaire principal Jean-Christophe Sauterel dément formellement de telles déclarations. «Tout au long de l'opération, il n'y a eu aucune forme de violence ni aucune forme d'opposition», a-t-il martelé.

Même film, acteurs différents

En début d'année, une action similaire à celle de lundi avait été menée dans un appartement lausannois occupé par le Collectif Jean Dutoit. «L'enquête a permis de déterminer l'activité de douze trafiquants en lien avec le squat. Plus de 6 kg de cocaïne et 41'000 francs ont été saisis», rappelle la police vaudoise.

Cette opération-là avait permis l'arrestation de deux Nigérians fortement suspectés d'être de gros poissons du trafic de drogue. Ils sont actuellement en détention provisoire.

Ton opinion