Israël – Tentative d’attaque à Jérusalem, l’assaillante tuée
Publié

IsraëlTentative d’attaque à Jérusalem, l’assaillante tuée

La police israélienne «a ouvert le feu» en direction d’une assaillante qui a tenté de poignarder des policiers à Jérusalem, jeudi.

Les agents de la police israélienne à la mosquée Al-Aqsa mosque après qu’une femme palestinienne eut tenté de les poignarder au couteau. ce 30 septembre 2021. (Photo by EMMANUEL DUNAND / AFP)

Les agents de la police israélienne à la mosquée Al-Aqsa mosque après qu’une femme palestinienne eut tenté de les poignarder au couteau. ce 30 septembre 2021. (Photo by EMMANUEL DUNAND / AFP)

AFP

Une Palestinienne ayant tenté de mener une attaque au couteau contre les forces israéliennes dans la Vieille ville de Jérusalem a été abattue jeudi, tandis qu’un autre Palestinien a été tué lors de heurts en Cisjordanie occupée.

Selon un communiqué de la police israélienne, une femme munie d’un couteau a tenté de poignarder des policiers dans l’une des rues menant à l’esplanade des Mosquées, où une journaliste de l’AFP a entendu des coups de feu et vu le corps inerte d’une femme au sol, par la suite drapé d’une couverture de survie.

Intrigués par la démarche de la femme, les policiers l’ont arrêtée et c’est lors de l’interpellation qu’elle a sorti un couteau de son sac, a indiqué le commandant Nati Gur dans une vidéo publiée par la police, qui a indiqué avoir «ouvert le feu» dans sa direction.

Des services de secours «arrivés sur les lieux ont constaté sa mort», indique la police dans son communiqué, précisant que la tentative d’attaque n’avait pas fait de victime parmi les forces de sécurité.

L’assaillante, âgée de 30 ans et originaire du nord de la Cisjordanie occupée, a été identifiée comme étant Issra Khozaymah par le ministère palestinien de la Santé.

Des forces de sécurité israéliennes sont postées à chaque entrée de l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam et site le plus sacré du judaïsme sous son nom de «Mont du temple, situé à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville annexé par l’Etat hébreu.

En mai, plusieurs journées de heurts sur l’esplanade entre des Palestiniens et les forces israéliennes avaient été le prélude à un embrasement en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Une guerre-éclair avait éclaté entre le mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza et Israël. Les affrontements avaient fait 260 morts côté palestinien, parmi lesquels de nombreux combattants, et 13 morts en Israël, incluant un soldat, d’après les autorités locales.

Opération en Cisjordanie

Jeudi, un autre Palestinien a été tué et deux blessés lors d’une opération des forces israéliennes dans le village de Borquin, près de Jénine, quelques jours après un incident similaire dans ce village du nord de la Cisjordanie occupée.

Alaa Zayoud, 22 ans, a été touché par quatre balles dont deux à la poitrine, d’après le ministère de la Santé palestinien.

L’homme était membre du groupe armé palestinien Jihad islamique, a indiqué ce mouvement islamiste dans un communiqué, alors que des Palestiniens se sont réunis à la morgue de l’hôpital de Jénine où reposait son corps, selon un photographe de l’AFP sur place.

La police aux frontières israélienne a affirmé avoir ouvert le feu sur l’homme en représailles à des tirs contre elle, lors d’une opération sur place pour «arrêter des suspects et localiser des armes».

Un autre membre du Jihad islamique, Oussama al-Soboh, avait été tué dimanche à Borquin dans des échanges de tirs avec les forces israéliennes.

Celles-ci avaient lancé une opération en Cisjordanie contre des groupes armés pour prévenir des attentats, selon des responsables. Quatre combattants du Hamas avaient été tués ce jour-là.

Les heurts entre soldats israéliens et Palestiniens se sont multipliés ces dernières semaines dans le nord de la Cisjordanie, en marge d’opérations des forces israéliennes ou lors de manifestations contre la colonisation israélienne dans ce territoire et à Jérusalem-Est.

(AFP)

Ton opinion