Guinée- Conakry: Tentative de meurtre du chef de la junte
Actualisé

Guinée- ConakryTentative de meurtre du chef de la junte

Le chef de la junte au pouvoir en Guinée depuis près d'un an, le capitaine Moussa Dadis Camara, a fait l'objet jeudi d'une tentative de meurtre par son aide de camp.

Ce dernier a ensuite été arrêté, a-t-on appris de source officielle.

Ces faits interviennent dans un contexte de crise aiguë pour la Guinée. Il y a deux mois, des opposants avaient été massacrés alors qu'ils réclamaient la fin de la dictature militaire et exigeaient que le capitaine putschiste ne soit pas candidat à la présidentielle.

«Son ex-aide de camp a voulu attenter à la vie du chef de l'Etat, mais dieu merci, le président se porte bien», a assuré le porte- parole du chef de la junte, Idrissa Chérif, en fin de soirée jeudi.

M. Chérif a cependant refusé de dire si le président avait été blessé à la tête, comme l'avait assuré une source militaire. Cependant, le Sénégal a envoyé à Conakry un avion médicalisé pour emmener vers Dakar le chef de la junte guinéenne, a-t-on appris auprès d'un responsable sénégalais.

Ville sous forte tension

Selon les autorités guinéennes, la tentative de meurtre s'est produite au camp Koundara, dans le centre administratif de Conakry. Des habitants y avaient fait état de «tirs nourris» peu après 20h00.

Le chef de la junte a ensuite été transféré vers une autre base militaire, le camp Samory Touré, pour y être soigné, selon des témoins. La ville était alors sous forte tension, quadrillée par les militaires et survolée par des hélicoptères.

L'arrestation de l'ex-aide de camp a été annoncé à la radio d'Etat par le secrétaire d'Etat guinéen Moussa Tiegboro Camara. L'homme, qui assurait auparavant la sécurité personnelle du chef de la junte, est sur la sellette depuis le massacre du 28 septembre. Il a été désigné par de nombreux témoins comme un meneur de la répression sanglante.

Le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, junte) a diffusé un communiqué appelant le peuple «au calme» et assurant que «la situation est à présent sous contrôle».

(ats)

Ton opinion