Lausanne - Terminus, tout le monde se shoote…

Publié

LausanneTerminus, tout le monde se shoote…

Le chauffeur d’un bus des transports publics a été pincé en train d’acheter de la coke à l’arrêt final de la ligne qu’il desservait. Il vient d’être condamné.

C’est au terminus de la ligne 22, sur les hauts de Lausanne, que le chauffeur avait acheté une boulette de drogue à un dealer monté dans son bus en cours de trajet.

C’est au terminus de la ligne 22, sur les hauts de Lausanne, que le chauffeur avait acheté une boulette de drogue à un dealer monté dans son bus en cours de trajet.

Archives / 24heures / Florian Cella

C’est en décembre 2020 qu’un quinquagénaire a été pris en train d’acheter de la cocaïne à un dealer, au terminus d’une ligne de transports publics, sur les hauts de Lausanne. Si les transactions de ce genre, dans les bus ou aux arrêts, sont connues, il est plus rare que le client soit… le chauffeur du bus lui-même, relate «24 heures». Le conducteur, qui venait d’acheter 1,3 gramme de coke, a aussi été testé positif au cannabis. L’homme vient d’’être condamné, par ordonnance pénale, à 60 jours-amende avec sursis et à une amende de 1000 francs.

Le quotidien vaudois, qui se posait la question de la sécurité des usagers, n’a en revanche pas obtenu de réponse claire de la part des Transports publics lausannois sur le recours aux alcootests ou aux tests salivaires pour s’assurer que les chauffeurs qui prennent leur service sont sobres. La porte-parole indique uniquement que les collaborateurs sont tenus, par leur convention collective, de se présenter au travail en parfaite santé physique et mentale. Elle n’a pas non plus commenté les suites données à la condamnation de ce chauffeur.

(jfz)

Ton opinion