Actualisé 27.07.2015 à 16:41

Irak - Syrie

Terrifié par ses chefs, Jihadi John aurait fui l'EI

Le jeune rappeur britannique, devenu le bourreau le plus médiatisé de l'organisation terroriste, aurait déserté cette dernière, selon la presse britannique.

de
cga

Mohammed Emwazi, alias Jihadi John, 26 ans, a été l'un des emblèmes de l'organisation Etat islamique (EI) depuis l'extension des jihadistes en Irak et en Syrie. L'individu, avec son accent typiquement londonien, a été mis en vedette par les jihadistes: il incarnait le jeune Occidental venu rejoindre les rangs de l'EI, ne rechignant pas à accomplir des exécutions sanguinaires et médiatisées. Seulement Jihadi John n'a plus été vu dans une vidéo de propagande depuis la décapitation du Japonais Kenji Goto, il y a six mois.

Selon le «Mirror», le jeune Britannique pourrait avoir quitté la Syrie pour la Libye ou la Turquie. Une source anonyme explique au journal britannique qu'il aurait quitté l'organisation terroriste, craignant pour sa vie. Le fait d'avoir été démasqué par la presse aurait considérablement diminué sa valeur auprès des chefs de l'EI qui le considéreraient désormais comme «dispensable», voire trop encombrant.

Désormais mondialement connu, le jeune homme est devenu une cible de choix pour la coalition combattant l'EI en Irak et en Syrie. Le «Mirror» avance également que Jihadi John serait apeuré par la jalousie de ses collègues jihadistes du fait de sa médiatisation et redouterait ainsi qu'ils complotent contre lui. Une autre source, citée par le «Daily Express», va plus loin en estimant que le bourreau, délaissé, pouvait craindre de subir le même sort que ses victimes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!