Tesla aurait truqué un clip montrant sa conduite autonome

Publié

États-UnisTesla aurait truqué un clip montrant sa conduite autonome

Dans le cadre d’un procès, le directeur du logiciel Autopilot a révélé qu’une vidéo promotionnelle de 2016 avait été mise en scène.

La vidéo de Tesla était censée montrer ce que le système Autopilot pouvait offrir.

La vidéo de Tesla était censée montrer ce que le système Autopilot pouvait offrir.

Capture d’écran

«La personne assise à la place du conducteur n’est là que pour des raisons juridiques. Elle ne fait rien du tout. La voiture se conduit toute seule», assure Tesla au début d’une vidéo. Datant de 2016, ce clip, toujours disponible sur le site web du constructeur américain, fait la promotion des capacités du système Autopilot en montrant un véhicule électrique de l’entreprise se déplacer de manière autonome sur la route. Pourtant, ces affirmations sont fausses, d’après la déposition d’Ashok Elluswamy, responsable du logiciel Autopilot chez Tesla.

Il a confirmé que la vidéo, enregistrée à la demande du patron Elon Musk, avait été truquée. «L’intention de la vidéo n’était pas de dépeindre avec précision ce qui était disponible pour les clients en 2016. Il s’agissait de dépeindre ce qu’il était possible de construire dans le système», a justifié le directeur d’Autopilot, qui a témoigné en juin 2022 dans le cadre d’un procès contre Tesla après un accident mortel. Impliquant une des voitures de la marque, il avait coûté la vie à un ex-ingénieur d’Apple en 2018.

Mise en scène, la vidéo montre une Tesla Model X circuler prétendument de manière autonome d’une maison californienne à Menlo Park jusqu’au siège de la firme à Palo Alto. Mais Ashok Elluswamy a expliqué que le trajet avait été prédéterminé et cartographié en 3D au préalable. Lors du tournage, des conducteurs ont par ailleurs dû reprendre le contrôle du véhicule, dont un s’est même écrasé contre une barrière. De plus, bien que le véhicule semble s’arrêter automatiquement aux feux rouges, le système ne disposait pas encore de la reconnaissance des feux de signalisation à cette époque, a-t-il confirmé, sans pouvoir expliquer cette anomalie.

Ces révélations interviennent au moment où l’autopilote de Tesla, dont les ventes sont en plein essor, fait l’objet de plusieurs enquêtes outre-Atlantique ainsi qu’en Europe.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé·e sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(man)

Ton opinion

13 commentaires