Actualisé 06.05.2016 à 18:31

AutricheTêtes de porc placées sur le chantier d'une mosquée

Dénoncé par des passants, un quadragénaire a été arrêté. Il avait aussi répandu du sang sur le minaret de l'édifice en construction.

Les souillures ont été enlevées immédiatement nettoyées, pendant la nuit.

Les souillures ont été enlevées immédiatement nettoyées, pendant la nuit.

photo: Kein Anbieter/Islamisches Kulturzentrum Graz

Un homme soupçonné d'avoir déposé deux têtes de porc et répandu du sang sur le site en construction d'une mosquée et d'un centre culturel islamique, jeudi soir à Graz, dans le sud de l'Autriche, a été interpellé après avoir été dénoncé par des passants, a-t-on appris vendredi de source policière.

Cet homme de 46 ans «a déposé les têtes de porc sur le chantier et souillé le minaret avec du sang», a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police locale, alertée par des passants au moment des faits.

«Il ne s'agit pas seulement d'une attaque contre notre mosquée mais d'une attaque contre toute notre communauté religieuse, ses fidèles et la liberté de religion», a déploré le Centre islamique de Graz sur sa page Facebook.

Hausse des délits racistes

Les délits racistes recensés par la police ont augmenté de moitié en Autriche durant l'année 2015, au cours de laquelle le pays a été en première ligne des flux migratoires, selon un récent bilan du ministère de l'Intérieur.

La chancelier social-démocrate, Werner Faymann, a mis en garde vendredi contre le «risque d'une polarisation croissante de la population et la propagation des préjugés».

Deux crimes, un viol et un homicide, récemment commis à Vienne et dont les auteurs présumés sont étrangers ont concentré l'attention médiatique et politique, en pleine campagne électorale pour l'élection présidentielle.

L'extrême droite en profite

En réaction à ces faits, la coalition gouvernementale entre sociaux-démocrates (SPÖ) et conservateurs (ÖVP) veut présenter dans les prochains jours des mesures visant les demandeurs d'asile auteurs d'infraction et les personnes en séjour irrégulier en Autriche.

Le candidat d'extrême droite (FPÖ) à la présidentielle Norbert Hofer est arrivé, avec 35% des suffrages, en tête du premier tour le 24 avril et est favori pour succéder au social-démocrate Heinz Fischer (SPÖ). Il affrontera un écologiste se présentant sous l'étiquette d'indépendant, Alexander Van der Bellen, au second tour le 22 mai.

Les candidats SPÖ et ÖVP ont été éliminés. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!