France: Têtes maories de retour en Nouvelle-Zélande

Actualisé

FranceTêtes maories de retour en Nouvelle-Zélande

Une quinzaine de têtes maories, momifiées et tatouées, conservées dans les musées français, seront restituées à la Nouvelle-Zélande.

Au total près de 500 têtes maories étaient réparties dans les musées mondiaux. Environ 300 ont été restituées à ce jour.

La proposition de loi en ce sens, défendue par un parti centriste, le Nouveau Centre, allié au parti majoritaire de droite du président Nicolas Sarkozy, a été approuvée par tous les groupes politiques.

A l'Assemblée Nationale, la chambre basse où a eu lieu le dernier vote, 457 députés ont voté pour et 8 contre. Le texte est considéré comme définitivement voté car il avait déjà été adopté dans les mêmes termes par le Sénat en juin 2009.

La France possède au total de 15 à 20 têtes maories, dont sept à huit au musée du quai Branly de Paris, consacré aux arts premiers et dont la création avait été voulue par l'ancien président Jacques Chirac.

«Il s'agit de bien plus que de simples pièces de musée. Ce sont des restes humains de personnes parfois délibérément exécutées pour satisfaire un trafic exécrable», avait indiqué lors du débat parlementaire, fin avril, la députée Michèle Tabarot, du parti présidentiel UMP.

(ats/afp)

Ton opinion