Actualisé 20.09.2008 à 15:57

Afrique du SudThabo Mbeki accepte de quitter le pouvoir

Le président sud-africain Thabo Mbeki a accepté samedi les appels à la démission lancés par son parti, le Congrès national africain (ANC).

Dans un communiqué, la présidence souligne qu'il «démissionnera dès que toutes les dispositions constitutionnelles auront été prises».

Le Parlement doit se réunir dans les jours qui viennent pour officialiser la procédure de démission.

Le comité national exécutif de l'ANC avait auparavant demandé le départ du président avant la fin de son mandat. Selon le secrétaire général du parti, Gwede Mantashe, Mbeki avait accepté la décision.

Thabo Mbeki, successeur du premier président noir du pays Nelson Mandela, est en poste depuis dix ans et n'a pas le droit de se représenter pour un troisième mandat. Il devait en principe quitter le pouvoir l'an prochain.

La semaine dernière, la justice a annulé les poursuites contre son principal rival, Jacob Zuma, qui a pris la tête de l'ANC en décembre dernier, dans une affaire de corruption qui avait mis son avenir politique entre parenthèse pendant huit ans.

Un juge avait estimé que le président sud-africain n'était probablement pas étranger à ces poursuites. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!